Le Grand Palais fait sa mue

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

En 2010, le nouveau Grand Palais était promis pour 2017, après une rénovation estimée à 236 millions d’euros, mais Nicolas Sarkozy ne s’intéressa pas au dossier.

En 2015, sous François Hollande, le lancement de travaux fut annoncé pour le second semestre 2019 « au plus tôt », pour une durée prévue de deux ans et un coût de 390 millions d’euros, dont 150 millions financés par un emprunt de la RMNGP – une solution inventée par Jean-Paul Cluzel, qui a réussi à la faire admettre en dépit de sa nouveauté.

Lire l’éclairage :
 

La FIAC se cherche un hébergement provisoire

Que le Grand Palais doive être restauré et réaménagé, on le sait depuis longtemps : au moins depuis juin 1993, quand la chute d’un rivet du haut de la charpente de la verrière avait contraint le ministre de la culture de l’époque, Jacques Toubon, à ordonner sa fermeture pour plusieurs mois.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

« Le bâtiment est dans un état qui compromet sa capacité à accueillir du public et sa pérennité », a affirmé d’emblée la ministre de la Culture Françoise Nyssen, lundi lors de la présentation du Grand Palais new look.

Connectant les jardins de l’avenue des Champs Elysées aux quais de la Seine, la « rue », en accès libre, abritera les dispositifs d’accueil, librairie, vestiaire, billetterie…. et distribuera les visiteurs d’une part vers les Grandes Galeries et la nef, d’autre part vers le Palais de la Découverte, dont la scnénographie sera totalement repensée.

Le projet bénéficie d’un mécénat exclusif de 25 millions d’euros de la maison Chanel, habituée des lieux avec ses défilés aux scénographies spectaculaires sous la grande verrière.

Lire la suite sur culturebox.francetvinfo.fr…

Pour réaliser cette gigantesque restauration à 466 millions d’euros, l’Etat apporte 288 millions, la RMN-Grand Palais en emprunte 150, Universcience contribue à hauteur de 3 millions au titre du Palais de la Découverte inclus dans le chantier, et la société Chanel verse un mécénat de 25 millions d’euros (dont 60 % défiscalisés), soit deux fois plus que celui de  Vinci à la Galerie des Glaces.

Du gagnant-gagnant : en contrepartie de ce don, l’entrée principale du Grand Palais sera rebaptisée Gabrielle Chanel, et la maison de luxe bénéficiera d’avantages pour ses privatisations et expositions.

Le partenariat entre l’institution et l’entreprise s’est fait « naturellement », le directeur artistique de Chanel, Karl Lagerfeld, organisant depuis 2005 tous ses  défilés sous la nef du Grand Palais.Structure temporaire au Champs de MarsEdifié pour l’Exposition Universelle de 1900, le Grand Palais n’avait pas fait l’objet de travaux depuis plus d’un siècle, à l’exception de la nef dans les années 2000.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn