Le fils aîné de Trump compare le mur souhaité par son père à un mur de zoo

« Les murs, ça marche »: Donald Trump Jr., le fils aîné du président américain, a comparé le mur souhaité par son père à la frontière avec le Mexique aux protections d’un zoo.

Parce que les murs, ça marche », a écrit « Don Junior » dans une « story » postée sur Instagram mardi soir.

Ce message éphémère a été mis en ligne après la déclaration solennelle de son père à la nation américaine.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

« Ce soir je vous parle car nous assistons à une crise humanitaire et sécuritaire grandissante à la frontière sud », a-t-il justifié.

a-t-il lancé au 18e jour d’un « shutdown » qui paralyse les administrations.

« Au fil des ans, des milliers d’Américains ont été brutalement tués par ceux qui sont entrés illégalement dans notre pays et des milliers d’autres vies seront perdues si nous n’agissons pas tout de suite », a-t-il ajouté, réclamant une nouvelle fois 5,7 milliards de dollars (4,9 milliards d’euros) pour « une barrière en acier plutôt qu’un mur en béton ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Au 19e jour de la crise du shutdown, Donald Trump a claqué la porte des négociations, mercredi, mettant abruptement fin à une réunion avec les leaders démocrates du Congrès.

«Je viens de quitter une rencontre avec Chuck (Schumer) et Nancy (Pelosi), totale perte de temps.

Je leur ai demandé :  »Que va-t-il se passer dans 30 jours, si je rouvre [l’administration] rapidement, est-ce que vous approuverez un mur ou une barrière en acier ? »

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Le président américain a choisi un ton plus solennel qu’à l’habitude, mardi, pour tenter de convaincre, alors que son projet est à l’origine du gel d’un quart du gouvernement fédéral depuis le 21 décembre 2018.

Donald Trump avait choisi la solennité d’une adresse présidentielle, dans le bureau Ovale de la Maison Blanche, mardi 8 janvier, pour tenter de gagner la bataille de l’opinion à propos du « mur » qu’il veut ériger sur la frontière avec le Mexique, mais qui est refusé par les démocrates.

Ce blocage est à l’origine du gel (« shutdown ») d’un quart du gouvernement fédéral depuis le 21 décembre 2018.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Donald Trump a tenté mardi de rallier les Américains à son projet de mur à la frontière avec le Mexique, mettant en avant ce qu’il a appelé une « crise humanitaire » mais ne faisant aucune concession ou proposition nouvelle.

Lors d’une allocution solennelle de neuf minutes depuis le Bureau ovale, le président des Etats-Unis a mis en garde contre les immigrants illégaux qui font couler « le sang américain » mais a cependant renoncé à lancer une procédure d’urgence exceptionnelle qui aurait mis le feu aux poudres à Washington.

« Ce soir je vous parle car nous assistons à une crise humanitaire et sécuritaire grandissante à la frontière sud », a-t-il lancé depuis la pièce la plus célèbre de la Maison Blanche d’où furent prononcés nombre d’allocutions restées dans l’histoire, comme celle de John F. Kennedy au plus fort de la crise des missiles soviétiques à Cuba.

Lire la suite sur actu.orange.fr…