Le débrief de France-Argentine : «Giroud est utile à l’équipe»

Même si l’attaquant de Chelsea n’a toujours pas marqué dans cette Coupe du monde, l’ancien international estime que son rôle reste vital pour le groupe France.

Il est efficace mais ce qui m’impressionne le plus, c’est sa faculté à changer ses courses, à les casser, partir à droite et revenir de l’autre côté, qui perturbe beaucoup l’adversaire.

C’est nettement son meilleur match du Mondial.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Le compliment est signé Emmanuel Petit qui, comme beaucoup de Français, a adoré ce huitième de finale de Coupe du monde qui a opposé l’équipe de France à l’Argentine.

Et après avoir donné l’avantage 3-2, Kylian Mbappé a conclu un superbe contre tricolore pour mettre les siens à l’abri.

« La dernière fois que j’ai vu un match qui m’a vraiment fait vibrer – un match qui compte hein, pas un amical -, c’était contre l’Ukraine (barrage retour de qualification au Mondial 2014, en novembre 2013).

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

« On savait que quand ils nous marquent ce deuxième but, on est menés au score et si on ne réagissait pas, on allait rentrer en France.

Et on savait que tous les Français étaient derrière nous et il fallait aller chercher le match.

Quand on était menés, ça s’est vu qu’on voulait tous aller chercher ce match nul et remporter ce match.

Lire la suite sur www.footmercato.net…

Kylian Mbappé, 19 ans, avait réussi ses débuts en équipe de France mais, après 18 sélections, il n’avait pas encore ce grand match qui sied à son statut naissant.

L’avant-match avait été phagocyté par le quintuple Ballon d’Or mais l’histoire de cette rencontre portera à jamais la trace du gamin de Bondy : « Nous sommes tombés sur un joueur comme Mbappé qui était dans un jour incroyable et qui nous l’a fait sentir », a constaté un Jorge Sampaoli bien impuissant.

Il est Mbappé et c’est désormais à lui que les gamins du monde veulent ressembler.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…