Laura Smet, la fille écorchée de Johnny

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une Laura qui vivait avec Nathalie Baye à Paris, passait insoucieusement ses vacances entre la ferme de sa mère en Creuze et la villa tropézienne de Johnny Hallyday (baptisée Lorada, contraction de Laura et David), vivant, longtemps, dans l’ignorance de la popularité de «Johnny».

«Elle me fait penser à moi quand j’avais 20 ans, dans mes moments de déprime», commente alors Johnny Hallyday, intervention rare du père, au Parisien.

Sous l’impulsion de ses parents, Laura Smet, 24 ans, est admise en psychiatrie à Sainte-Anne, à Paris, au printemps 2007.

Lire la suite sur madame.lefigaro.fr…

Côté immobilier, la star décédée en décembre à l’âge de 74 ans, dont l’héritage devrait donner lieu à une bataille juridique entre ses enfants Laura Smet et David Hallyday et sa veuve Laeticia, était propriétaire de deux luxueuses maisons de 500 m2 environ avec piscines à Los Angeles et sur l’île de Saint-Barthélémy, dans les Antilles, où il est enterré.

En France, la propriété de Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), une villa cossue entourée d’un parc où Johnny Hallyday est décédé, aurait fait l’objet d’une donation au dernier vivant il y a plusieurs années au profit de son épouse dans le cadre d’une société civile immobilière gérée depuis 2014, selon Le Figaro, par Laeticia Hallyday et sa grand-mère paternelle Elyette Boudou.

Pendant plusieurs années, Johnny Hallyday a aussi possédé un chalet dans la très sélecte station suisse de Gstaad qui a été vendu en 2015, selon une source proche de la famille Hallyday.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Comme Laura Smet, David Hallyday a appris avec stupeur que son père Johnny Hallyday avait choisi de l’écarter de son dernier testament.

David Hallyday et Laura Smet ont donc décidé de se lancer dans une bataille juridique et ont confié leurs intérêts à leurs avocats respectifs.

Selon le journaliste Renaud Revel, invité de l’émission de CNews, Morandini Live ce mardi 13 février, David Hallyday est « brisé » voire complètement sonné par toute cette affaire : « Aujourd’hui, il n’est plus en France, mais au Portugal.

Lire la suite sur www.closermag.fr…

C’est ce qu’on appelle la réserve successorale ou part réservataire.

Que le parent le veuille ou non, l’enfant a droit à cette part.

« Si, par exemple, un père souhaite léguer l’ensemble de ses biens à sa fille, et seulement à sa fille, n’ayant plus vu son fils depuis des années, c’est possible si le fils en question accepte de renoncer à sa part réservataire », illustre Sylvain Bavier, notaire et représentant de la Fédération royale du notariat belge (Fednot).

Lire la suite sur www.rtbf.be…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn