Laura Antonelli, chronique d'un destin brisé

En 2013, Simone Cristicchi lui avait dédié une chanson, Laura, où il pleurait«ses courbes si douces, données en pâture aux gens» et une Laura «ingénue, pauvre, fragile, sensible, qui attend la sentence crucifiée sur le journal. » La sentence est tombée aujourd’hui, et parce que son seul secours depuis des années était la foi de son enfance, il n’est pas interdit de penser qu’elle y a aussi trouvé la paix.

Dino Risi l’emploie dans Sexe fou (1973), Luigi Comencini et Luchino Visconti dans les films déjà cités, mais aussi Mauro Bolognini (Gran bollito, 1977) et Ettore Scola, dont le Passion d’amour (1981) lui permet d’emporter une nomination au David de Donatello, l’oscar italien. À ceux-là, l’actrice a donné le meilleur d’elle-même.

Depuis des années, elle vivait dans un modeste deux-pièces de la ville côtière de Ladispoli, à quarante kilomètres de Rome, répondant par téléphone aux journalistes qui la traquaient: «Laura Antonelli n’existe plus» et à son ami, l’acteur Lino Banfi: «Tu as vu comme la vie a été méchante avec moi? » Dans son visage ravagé, seuls ses yeux tristes étaient restés les mêmes.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

L’actrice italienne Laura Antonelli, célèbre pour son rôle dans "Malicia" et ex-compagne de l’acteur français Jean-Paul Belmondo, a été retrouvée morte lundi à son domicile à Ladispoli, non loin de Rome, ont annoncé les médias.

Laura fut pour moi avant tout une compagne adorable, au charme exceptionnel", a réagi Jean-Paul Belmondo dans une déclaration écrite à l’AFP. "Elle fut également une partenaire de grande qualité que tout le monde appréciait sur les plateaux.

L’actrice est surtout célèbre pour ses rôles sexy dans les comédies érotiques italiennes tournées à la fin des années 60 et dans les années 70, comme "La révolution sexuelle" tourné en 1968 ou "Malicia", tourné en 1973.

Lire la suite sur www.lalibre.be…

Cinéma – à 13h57Spider-Man ne sera jamais noir ou gay au cinéma Cinéma – à 12h10Star Wars VII : le réveil de la Force rentre au Guinness Book des Records ! [email protected]’) » href= »# » rel= »nofollow »>Bébel rend hommage à Paul, son père sculpteur jean-paul belmondo , actrice News Ciné-Séries Laura Antonelli est décédée.

L’actrice italienne Laura Antonelli, connue notamment pour son rôle dans le film Malicia de Salvatore Samperi, mais également pour avoir été la compagne de Jean-Paul Belmondo, est morte.

Jean-Paul Belmondo, qui a vécu une liaison avec l’actrice italienne de 1972 à 1980, avait rencontré cette dernière lors des tournages des films Les Mariés de l’an II (1971) de Jean-Paul Rappeneau et Docteur Popaul (1972) de Claude Chabrol.

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Laura Antonelli, actrice italienne célèbre notamment pour son rôle dans la mythique comédie érotique de 1973 Malicia, a été retrouvée morte ce lundi 22 juin à son domicile à Ladispoli, près de Rome, à l’âge de 73 ans.

L’actrice italienne et ex-compagne de Jean-Paul Belmondo Laura Antonelli a été retrouvée morte ce lundi 22 juin à son domicile, à l’âge de 73 ans.

Des opérations de chirurgie esthétique ratées accompagnent cette descente aux enfers, qui amène Laura Antonelli à se couper du monde après avoir passé un peu de temps en prison, et à déménager dans un immeuble modeste de Ladispoli.

Lire la suite sur www.aufeminin.com…

L’actrice italienne Laura Antonelli, célèbre pour son rôle dans «Malicia» et ex-compagne de l’acteur français Jean-Paul Belmondo, a été retrouvée morte lundi à son domicile à Ladispoli, non loin de Rome, ont annoncé les médias.

Laura Antonelli de Pola – Annonce de décès sur enmemoire. {« name »: » Laura Antonelli », »caption »: »De 28/11/1941 u00e0 22/06/2015″, »description »: »Consulter l’avis de du00e9cu00e8s sur le site « En Mu00e9moire » », »link »: »http://enmemoire. sudinfo. be/personnalite/laura-antonelli-353508″, »portrait »: »http://enmemoire. sudinfo. be/sites/default/files/mediastore/imagecache/small2/828099441_B975872557Z. 1_20150622110429_000_GRH4NPPIR. 1-0[1].

Laura Antonelli, née Laura Antonaz le 28 novembre 1941 à Pola (aujourd'hui Pula) en Istrie et morte le 22 juin 2015 à Ladispoli, est une actrice italienne.

Lire la suite sur enmemoire.sudinfo.be…

Le tournant pour l’actrice sera Malicia de Salvatore Samperi en 1973, énorme succès qui va la transformer en sex-symbol et lui permettre de jouer pour Dino Risi (Sexe fou, Les Derniers monstres), Luigi Comencini (Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas ? ) et Luchino Visconti (L’Innocent en 1976), ce dernier ayant déclaré que Laura était "la plus belle femme de l’univers".

Née en 1941 dans la région d’Istrie, elle est diplômée d’éducation physique et commence sa carrière à l’écran dans les années 60, aussi bien dans le feuilleton télé quotidien Carosello que la parodie de James Bond L’Espion qui venait du surgelé (1965) de Mario Bava avec Vincent Price.

Après avoir tourné dans les années 70 pour Visconti, Dino Risi ou Jean-Paul Rappeneau, l’actrice vivait retirée du monde depuis vingt ans.

Lire la suite sur www.premiere.fr…

Au cours des dix années qui suivent, Laura Antonelli est en tête d’affiche de nombreux chefs d’œuvre du cinéma italien, tels que Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas ? de Luigi Comencini en 1974, L’innocent de Luchino Visconti en 1976 ou Passion d’amour d’Etore Scolla en 1981.

Plus belle femme de l’univers selon Luchino Visconti, Laura Antonelli a été retrouvée sans vie dans son appartement de Ladispoli, près de Rome, à l’âge de 73 ans.

La comédienne avait tourné sous la direction des plus grands cinéastes italiens de l’époque : Dino Risi, Luchino Visconti, Luigi Comencini, mais aussi quelques français de premier plan, comme Jean-Paul Rappeneau et Claude Chabrol.

Lire la suite sur www.allocine.fr…