L’armée syrienne a repris toute la Ghouta orientale

Les forces gouvernementales syriennes ont repris le contrôle de la totalité de la ville de Douma, dernier bastion que tenaient les rebelles islamistes de Jaïch al-Islam dans la région de la Ghouta orientale, rapportent les agences de presse russes citant un officier du ministère russe des Affaires étrangères.

»

Les rebelles de Jaïch al-Islam, opposés à Hayat Tahrir al-Cham, la coalition djihadiste qui contrôle Idleb, refusent en revanche un tel accord d’évacuation et résiste à Douma, qui devient, fin mars, la dernière ville de la Ghouta orientale non reprise par le gouvernement syrien.

La Russie et Jaïch al-Islam concluent finalement un accord d’évacuation le 1er avril.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

La situation dans la Ghouta orientale, enclave rebelle proche de Damas assiégée depuis des semaines par le régime syrien, est « totalement stabilisée », a annoncé mercredi le général russe Viktor Posnikhir, annonçant le déploiement de la police militaire russe.

« La situation dans la Ghouta orientale est totalement stabilisée », a-t-il déclaré lors d’un briefing de l’armée russe, précisant que « les forces armées russes achèvent leur opération humanitaire massive conjointement avec les forces gouvernementales syriennes » dans cette région qui a subi une offensive dévastatrice du régime de Bachar al-Assad.

Selon les Casques blancs syriens, les secouristes en zones rebelles, et l’ONG Syrian American Medical Society, des dizaines de personnes ont été tuées le 7 avril à Douma dans une attaque aux « gaz toxiques », imputée par les Occidentaux au régime de Bachar al-Assad, qui dément toute responsabilité.

Lire la suite sur www.parismatch.com…

L’armée syrienne a repris le contrôle de la localité de Douma, a annoncé jeudi matin le ministère russe de la Défense.

« Un événement important pour l’histoire de la République arabe de Syrie a eu lieu aujourd’hui (jeudi): le drapeau du gouvernement syrien a été hissé sur un bâtiment de la ville de Douma, ce qui marque la prise de contrôle de cette localité et par conséquent de la Ghouta orientale dans sa totalité », a déclaré le général russe Iouri Evtouchenko, cité par les agences russes.

Déploiement de la policerusse

Le ministère russe de la Défense a également annoncé que la police russe s’est déployée dans Douma.

Lire la suite sur www.france24.com…

Un drapeau du gouvernement syrien flotte sur la ville de Douma, dernière zone insurgée proche de Damas, marquant la reprise par le régime de Bachar al-Assad du contrôle de « la totalité de la Ghouta orientale », a annoncé jeudi l’armée russe.

« Un événement important pour l’histoire de la République arabe de Syrie a eu lieu aujourd’hui (jeudi): le drapeau du gouvernement syrien a été hissé sur un bâtiment de la ville de Douma, ce qui marque la prise de contrôle de cette localité et par conséquent de la Ghouta orientale dans sa totalité », a déclaré le général russe Iouri Evtouchenko, cité par les agences russes.

Le régime, appuyé par les Russes, menait depuis le 18 février une offensive visant à reprendre l’ultime poche insurgée aux portes de Damas.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

« Un événement important pour l’histoire de la République arabe de Syrie a eu lieu aujourd’hui (jeudi): le drapeau du gouvernement syrien a été hissé sur un bâtiment de la ville de Douma, ce qui marque la prise de contrôle de cette localité et par conséquent de la Ghouta orientale dans sa totalité », a déclaré à des journalistes sur place le général Iouri Ievtouchenko, chef du centre de paix et de réconciliation en Syrie.

En 7 ans, la guerre en Syrie a fait plus de 350.000 morts Multiplication des appels au calmeAlors que mercredi, dans une série de Tweets Donald Trump a promis d’envoyer des missiles sur la Syrie , et s’est entretenu au téléphone avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, sur la situation syrienne, les appels au calme se multiplient.

« J’ai appelé les ambassadeurs des cinq membres permanents du Conseil de sécurité pour réitérer ma profonde inquiétude quant aux risques de l’impasse actuelle et j’ai souligné la nécessité d’éviter que la situation n’échappe à tout contrôle », explique le diplomate dans un communiqué diffusé mercredi soir.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…