La presse britannique s’interroge sur la portée et les conséquences du scandale Oxfam

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Des agissements connus
Le Times ajoute, dans un article publié lundi 12 février, que l’organisation était au courant des agissements des deux travailleurs humanitaires qui seraient à l’origine du scandale.

Le journal raconte que, selon un document interne qu’il a pu consulter, les cadres d’Oxfam au Royaume-Uni s’inquiétaient du comportement, à l’égard des femmes, de Roland van Hauwermeiren, l’un des travailleurs humanitaires mis en cause.

Selon M. MacLeod, l’aide humanitaire doit faire face au problème de la pédophilie dans ses rangs :
« L’ancien service national de renseignements criminels du Royaume-Uni, qui enregistrait et surveillait les activités des pédophiles, avait averti dès 1999 que l’ampleur du problème des pédophiles dans le monde de l’aide humanitaire était comparable à celle du tourisme sexuel. »

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Elle a expliqué dans un communiqué que les comportements inappropriés « du directeur pays officiant au Tchad et de son équipe » avaient été « signalés avant qu’il ne se rende en Haïti ».

Selon une enquête du Times publiée vendredi, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam en Haïti.

Le quotidien est revenu sur l’affaire lundi, estimant que l’ONG avait « ignoré les mises en garde », et nommé son directeur pays en Haïti, le Belge Roland van Hauwermeiren, « malgré des inquiétudes sur son comportement envers les femmes » pendant qu’il travaillait au Tchad.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Cela me touche profondément », dans une vidéo postée sur le site d’Oxfam International, sa directrice exécutive depuis mai 2013, Winnie Byanyima , réagissait ce lundi à des révélations du « Times », selon lesquelles des travailleurs humanitaires de l’ONG avaient eu recours à des prostituées en 2011 dans l’île meurtrie par le terrible tremblement de terre de 2010 .

Mais la première partie seulement du rapport avait été transmise au gouvernement britannique, qui évoquait des cas de conduite inappropriée, des faits d’intimidation, de harcèlement et d’intimidation du personnel.

En outre, après avoir quitté Oxfam, il est parti à Action contre la faim (ACF) au Bangladesh jusqu’en 2014.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Le Times révèle par ailleurs que l’ONG avait été prévenue des agissements suspects du Belge Roland van Hauwermeiren avant que celui-ci ne soit nommé en Haïti.

Exprimant sa « tristesse » et sa « honte », à propos de « la conduite d’employés au Tchad et à Haïti (…) incluant le recours à des prostituées », Penny Lawrence a annoncé sa démission de ses fonctions dans un communiqué, assurant « assumer l’entière responsabilité ».

Le Times rapportait lundi matin qu’Oxfam avait ignoré des avertissements quant au comportement de Roland van Hauwermeiren et d’un employé kenyan.

Lire la suite sur www.rtbf.be…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn