La mort de Stephen Hawking, génie de l’astrophysique

« Nous sommes profondément attristés par la mort aujourd’hui de notre père adoré », ont déclaré ses enfants, Lucy, Robert et Tim, dans un communiqué publié par l’agence britannique Press Association.

Dans ce corps distordu par la maladie résidait un esprit extrêmement brillant, fasciné par l’essence de l’Univers, par son processus de formation et par la manière dont il pourrait finir.

« Il avait déclaré un jour +Cet Univers ne serait pas grand-chose s’il n’abritait pas les gens qu’on aime+.

Lire la suite sur culturebox.francetvinfo.fr…

Le Britannique, spécialiste des trous noirs, était le scientifique le plus connu du grand public.

Paralysé par une maladie dégénérative depuis les années 1960, il est mort à 76 ans.

Son nom est mondialement connu du grand public, alors même que ses incursions dans les méandres de la cosmologie, entre Big Bang, trous noirs et singularités astrophysiques, qui ont donné lieu à plus de 130 articles de recherche, ne pouvaient être suivies que par une poignée de théoriciens de haut vol.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Il était le physicien le plus connu de la planète, tout en reconnaissant « que son handicap avait un rapport avec sa célébrité ».

Dès 1980 il enseigne à l’Université de Cambridge, comme professeur de mathématiques, la chaire occupée autrefois par le grand Isaac Newton, et aussi par un des pères fondateurs de la physique moderne, Paul Dirac.

L’ apport de Stephen Hawking à la physique est gigantesque car il a su insuffler des idées nouvelles.

Lire la suite sur www.sciencesetavenir.fr…