La justice britannique maintient le mandat d’arrêt contre Julian Assange

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le fondateur de WikiLeaks craint d’être extradé et jugé aux États-Unis pour la publication par WikiLeaks en 2010 de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

« Le fait qu’il refuse de se rendre a entravé le cours de la justice », a jugé la magistrate, estimant qu’il s’agissait d’un « homme qui cherche à imposer ses propres termes au cours de la justice ».

Lire la suite sur www.lci.fr…

Julian Assange le héros de Wikileaks dont nous avons réactualisé le portrait en 2017 est toujours sous un statut de quasi détenu à l’ambassade d’Équateur à Londres où il s’est réfugié en juin 2012.

Moins d’un mois après la fuite de ces documents, en août 2010, Assange est accusé de viol par la justice suédoise, menacé d’arrestation puis d’expulsion vers les États-Unis qui réclament sa détention.

Si Assange, dépressif et malade après plus de cinq ans d’isolement, sort de l’ambassade, il court le risque d’être extradé vers les États-Unis, ce pays refusant d’infirmer ou de confirmer si une demande d’extradition a été ou sera déposée.

Lire la suite sur www.breizh-info.com…

Le tribunal londonien de Westminster, qui avait déjà jugé ce mandat d’arrêt valide le 6 février, a estimé que son maintien n’allait « pas à l’encontre de l’intérêt public »…

La justice britannique a tranché.

Elle a une nouvelle fois refusé ce mardi de lever le mandat d’arrêt visant Julian Assange, qui ne pourra donc pas sortir libre de l’ambassade d’Equateur à Londres où il est réfugié depuis bientôt six ans.

Le tribunal londonien de Westminster, qui avait déjà jugé ce mandat d’arrêt valide le 6 février, a estimé que son maintien n’allait « pas à l’encontre de l’intérêt public », comme le soutenait la défense de Julian Assange.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn