La Chine désignée pour accueillir les JO d'Hiver 2022

Abidjan – Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a annoncé, vendredi, à Kuala Lumpur en Malaisie, que Pékin, la capitale chinoise, est la ville retenue pour organiser les Jeux olympiques (JO) d’H iver 2022, au détriment de la capitale du Kazakhstan, Almaty.

La capitale chinoise devient ainsi la première ville à organiser deux fois la compétition, après celle d’Eté en 2008.

Pékin a obtenu 44 voix contre 40 voix pour son rival, au terme du vote par écrit, des 85 membres du CIO réunis pour la 128èmesession, qui s’est étalée du jeudi à vendredi.

Lire la suite sur news.abidjan.net…

C’est décidé : le Comité international olympique, réuni à Kuala Lumpur, en Malaisie, a préféré Pékin (pourtant à faible altitude) à Almaty (Kazakhstan) pour l’organisation des JO d’hiver de 2022.

Le choix était réduit : Stockholm (Suède), Cracovie (Pologne), Lviv (Ukraine) et la plus sérieuse, Oslo (Norvège), avaient jeté l’éponge en cours de route.

C’est la première fois qu’une ville qui a déjà organisé les Jeux d’été (2008) accueillera ceux d’hiver.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Retrouvez facilement avec l’accès rapide les actualités sportives du football et de la Ligue 1, du tennis, du rugby, de la Euro 2016, des grands prix de F1, de la natation, de la voile, du cyclisme, des jeux olympique…

Sport365 : L’actualité sportive de référence en direct avec le site Sport365. fr : actu du football, tournois de tennis, …

Une bonne nouvelle pour la France puisque les épreuves de ski nordique et de biathlon des JOJ 2022 auront lieu en France, dans le Jura, au Pôle France de Prémanon.

Lire la suite sur www.sport365.fr…

Baumann, secrétaire général de la Fédération internationale de basket-ball (Fiba). « Il y a déjà plusieurs villes ou régions qui ont manifesté leur intérêt au Comité olympique suisse qui a mis en place un groupe de travail pour savoir qui a envie et voir avec l’Agenda 2020 ce qui est faisable ou non », a-t-il encore déclaré.

La ville de Lausanne, désignée vendredi hôte des jeux Olympiques d’hiver de la Jeunesse 2020, « réfléchit très concrètement » à une candidature pour les JO d’hiver 2026 ou 2030.

Ces Jeux qui sont prévus en janvier 2020 et qui présenteront douze disciplines dans cinq sports d’hiver se dérouleront à Lausanne (hockey, patinage artistique et de vitesse) et dans les stations de Leysin, Villars et Les Diablerets pour le ski alpin.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Reporters sans frontières n’a pas tardé à réagir à l’attribution des Jeux d’hiver 2022 à Pékin et l’ONG s’est montrée très critique envers ce choix. «L’attribution des Jeux à la Chine représente un blanc-seing pour tous les prédateurs de la liberté de l’information, qui peuvent ainsi continuer à bafouer les libertés fondamentales de leurs citoyens sans conséquence aucune sur la scène internationale, déclare ainsi dans un communiqué Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

En attribuant les Jeux à Pékin, où la répression de la liberté de l’information bat son plein, le CIO jette ces valeurs aux oubliettes.

Les Jeux Olympiques sont porteurs de valeurs universelles telles que le respect humain et le pacifisme.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Bien évidemment, la question centrale de la pollution ne manquera pas de revenir sur le devant de la scène, tout comme celle de l’enneigement artificiel, nécessaire pour garantir le bon déroulement des épreuves.  Après les déclarations d’intentions, le contrat de la ville hôte a été rendu public comme le prévoyait l’Agenda olympique 2020, et la volonté d’un budget maîtrisé (1,5 milliards de dollars), Pékin se sait attendue au tournant. Lille Parier? PSG Nantes Parier?

Troyes Montpellier Parier? Angers Nice Parier? Monaco Marseille Parier? Caen Bastia Parier? Rennes Bordeaux Parier? Reims Toulouse Parier?

Troyes Montpellier Parier? Angers Nice Parier? Monaco Marseille Parier? Caen Bastia Parier? Rennes Bordeaux Parier? Reims Toulouse Parier?

Lire la suite sur www.sports.fr…

Cette semaine, Daniel Brélaz était à Kuala Lumpur pour défendre la candidature de Lausanne aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de l’hiver 2020.

En 1988, Daniel Brélaz menait l’opposition à la candidature de Lausanne pour les JO d’hiver 1994.

Cité dans une dépêche de l’ATS après le résultat du vote, il saluait, dans le rejet populaire des JO, une «victoire de la démocratie contre tout l’establishment politique, sportif et financier».

Lire la suite sur www.letemps.ch…