La Belgique va (quelque peu) rétrécir

Au lu de votre post, il faudrait alors réintégrer Haiti, les Seychelles (où on parle un créole français), et, pourquoi pas, l’Algérie, pays francophone-arabophone culturellement déraciné entre la France et le monde arabe, qui a à la fois une trouille bleue, à la limite de la psychose, des influences politico-économiques française (des copains algériens m’ont dit que c’est Hollande qui a fait réélire Bouteflika et croient que le l’actuel gouvernement ne fait rien sans demander à Paris – ce qui est du pur fantasme, ils imaginent meme Total faire ses expériences sur le gaz de schiste là-bas alors que le groupe a quitté le pays depuis trente ans), et à la fois en admiration béate sur ce qui se passe dans l’Hexagone, qu’ils ont tous visité pour voir leurs parents français.

Voilà surtout un rétrécissement de l’espace de liberté, alors ! dans le texte l’adjectif pour les Pays-Bas (néerlandais) est correct, mais sur la carte c’est raté (comme d’hab), le territoire belge devient hollandais au lieu de néerlandais (dire limbourgeois n’aurait pas vraiment éclairé puisqu’il y a aussi un Limbourg belge), ce qui est complètement inepte, les provinces de Hollande (Nord et Sud) se situent plus au nord et n’ont pas de frontières avec la Belgique (ex Pays-Bas Méridionaux grignotés au Sud par la France qui en a fait son Nord, comme remarqué dans un autre commentaire).

La Bretagne a aussi sa culture bien à elle, l’Alsace également, le pays basque également, le Nord également, etc… Toutes ces régions ont une culture qui ne correspond pas tout à fait à celle considérée comme étant la culture « française », celle qu’on se représente dans l’imaginaire collectif.

Lire la suite sur bigbrowser.blog.lemonde.fr…