JO 2018 : la patineur Yuzuru Hanyu a trouvé le bon équilibre

Grâce à sa maîtrise du quadruple saut, le Japonais a conservé son titre de patinage artistique.

C’est par un lancer de peluches que les admiratrices ont pris l’habitude de saluer les performances de Yuzuru Hanyu, et celle-là le méritait : au prix d’un programme ponctué de quatre quadruples sauts, dont trois réalisés parfaitement, le Japonais a conservé le titre olympique obtenu à Sotchi il y a quatre ans.

Lire aussi :
 

JO d’hiver 2018 : en conservant l’or, le Japonais Hanyu est dans l’histoire du patinage artistique

Le public japonais, chez lequel la passion pour les patineurs dépasse parfois les limites du raisonnable, trouvait une deuxième raison de s’embraser avec la médaille d’argent de Shoma Uno, 20 ans seulement.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le Japonais Yuzuru Hanyu a de nouveau été sacré champion olympique de patinage artistique samedi aux JO de Pyeongchang, après son titre à Sotchi il y a quatre ans, devenant à 23 ans le premier patineur à réussir ce doublé depuis l’Américain Dick Button en 1952.

Pour son retour à la compétition trois mois à peine après s’être blessé à une cheville, il a totalisé 317,85 points et devancé un autre Japonais, Shoma Uno (306,90), vice-champion du monde en titre, et l’Espagnol Javier Fernandez (305,24), sextuple champion d’Europe en titre.

Son programme court parfait, patiné sur une Ballade de Chopin, avait été récompense par un score de 111,68 points vendredi et lui avait permis d’engranger une confortable avance sur la concurrence.

Lire la suite sur www.parismatch.com…

A 23 ans, il est devenu le premier patineur artistique a conservé son titre olympique depuis un certain Dick Button en 1952.

Impressionnant leader à l’issue du programme court avec un total de 111,68 points, Hanyu n’a pas relâché son effort lors du libre en réalisant quatre quadruples sauts, dont un enchaînement quadruple salchow-triple boucle piqué magnifique.

Avec un total mirifique de 317,85 points, le Japonais réussit donc son pari, lui qui s’était blessé à Osaka lors d’un entraînement en novembre dernier alors qu’il tentait d’exécuter un quadruple lutz.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…