Jean-Michel Blanquer présente sa loi confiance en pleine vague de défiance

C’est dans ce climat de défiance que débarque ce lundi 11 février à l’Assemblée nationale le premier grand texte sur l’école du quinquennat Macron.

Les violences scolaires absentes du texte

Il est nécessaire « d’enclencher un cercle vertueux de confiance au sein du système éducatif, mais aussi dans la société grâce à l’école », fait valoir le ministre de l’Éducation, qui défend avec ce premier grand texte de loi, une volonté de favoriser l’intégration.

VIDEO
Malgré des faits divers retentissants, qui ont contribué à sonner l’alarme sur la dégradation du climat dans certains établissements, cette problématique est absente du texte, le gouvernement ayant récemment repoussé une nouvelle fois son plan contre les violences scolaires, faute d’arbitrage sur certains sujets controversés comme la suspension des allocations familiales pour certains parents, mesure que LR et le RN vont réclamer dans l’hémicycle.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…