« Je dois le recevoir prochainement » : Noël Le Graët confirme qu’il va rencontrer Adrien Rabiot

Alors que l’équipe de France a été sacrée championne du monde il y a maintenant deux mois, le président de la FFF, lui, a (déjà) plusieurs dossiers chauds sur la table à gérer.

Le joueur du PSG, qui avait refusé un statut de réserviste avant le Mondial en Russie, sera en effet reçu par le président de la FFF dans les prochaines semaines.

« Je dois le recevoir prochainement », a ainsi annoncé Noël Le Graët à Ouest-France.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

Après avoir refusé d’être parmi les réservistes avant la Coupe du monde, la porte des Bleus s’est semble-t-il refermée pour le joueur du PSG.

Car si Didier Deschamps assure que le joueur est « sélectionnable », il a fait confiance aux joueurs sacrés champions du monde en Russie cet été lors du premier rassemblement pour les deux matchs de Ligue des nations.

Il a fait une grosse bêtise, il ne sera pas puni éternellement, mais ce n’est pas certain que Didier (Deschamps) le reprenne tout de suite… »

Le patron de la « 3F » a par ailleurs confirmé l’ouverture d’un dossier juridique « sévère » à la suite du refus de Jean-Kevin Augustin de répondre à une convocation avec les Bleuets.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

Pour le premier point presse de Didier Deschamps, un sujet domine les débats : le refus d’Adrien Rabiot de répondre favorablement à son statut de «suppléant».

Le sélectionneur ne mâche pas ses mots à l’encontre du milieu de terrain du Paris SG et fait comme si de rien était, avec le Mondial en ligne de mire.

Il a fait une grosse bêtise, il ne sera pas puni éternellement, mais ce n’est pas certain que Didier le reprenne tout de suite…» Une façon polie de témoigner l’agacement, voire la colère de «DD» par rapport à un joueur qui s’est mis en marge du groupe avec une telle attitude.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Selon nos informations, le comité exécutif (gouvernement) de la FFF a décidé, jeudi 13 septembre, d’octroyer une enveloppe de dix millions d’euros sur deux saisons (dont trois millions émanant de Nike, principal partenaire de l’organisation) en matériel aux petits clubs (jusqu’à moins de 100 licenciés), aux équipes pourvues d’une école de football et aux associations ayant un « engagement féminin », c’est-à-dire une section féminine.

La décision du comité exécutif fait suite à la promesse de Noël Le Graët, président de la FFF, de « dégager une enveloppe de financements supplémentaires notamment pour les plus petits clubs qui ont besoin de matériel ».

Par la voix de son dirigeant Eric Thomas, candidat malheureux à la présidence de la Fédération en 2011, 2012 et 2017, l’Association française de football amateur (AFFA) avait notamment plaidé, cet été, pour que le football amateur ne soit pas « l’éternel oublié ».

Lire la suite sur www.lemonde.fr…