Israël: la création de la première colonie depuis 1991 vivement critiquée

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le cabinet israélien a aussi ignoré les appels récents de l’administration Trump à la retenue dans la colonisation.

Il s’agit de la première annonce par un gouvernement israélien d’une nouvelle colonie depuis 1991, a déploré la Paix maintenant, ONG israélienne opposée à la colonisation.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, soumis à la pression du lobby des colons, avait redit jeudi, avant la réunion ministérielle, qu’il tiendrait la promesse de construire une nouvelle colonie pour ces quelque 200 à 300 Israéliens, malgré l’absence de précédent depuis un quart de siècle.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

L’administration Donald Trump a réaffirmé aujourd’hui que si l’existence de colonies n’était pas un obstacle à la paix, leurs expansion pouvait l’être, au lendemain de la décision d’Israël d’en approuver une en plein coeur de la Cisjordanie occupée.
»

Lire aussi – Israël approuve la création d’une nouvelle colonie en Cisjordanie
« Le président Trump a, en public comme en privé, exprimé ses inquiétudes concernant les colonies », a indiqué un responsable de la Maison Blanche sous couvert d’anonymat.

« Si l’existence de colonies n’est pas en soit un obstacle à la paix, l’expansion non contrôlée de ces dernières n’aide pas à faire progresser la paix », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Les critiques pleuvent de la part des Palestiniens, de l’ONU et des ONG après l’annonce par Israël de la création d’une nouvelle colonie, Geulat Tzion, pour accueillir des colons délogés de la colonie sauvage d’Amona, détruite à la demande de la Cour suprême israélienne car elle avait été érigée sur une terre privée palestinienne.

À Lire : Le parlement israélien veut légaliser les colonies sauvages en Cisjordanie
Ainsi, après avoir délogé en février dernier, à grand renfort de publicité, les familles d’Amona, Israël les reloge à Geulat Tzion, à proximité de la colonie de Shilo en Cisjordanie occupée, proche de la ville palestinienne de Ramallah.

La colonie est dans un lieu « stratégique qui va fragmenter la Cisjordanie en assurant une continuité géographique d’une série de colonies avec pour objectif d’empêcher la création d’un État palestinien viable », souligne La Paix maintenant, une ONG israélienne opposée à la colonisation.

Lire la suite sur www.la-croix.com…

Israël a déclenché de vives critiques des Palestiniens et de la communauté internationale en approuvant jeudi soir la création d’une colonie en plein cœur de la Cisjordanie occupée, la première établie par un gouvernement israélien depuis plus vingt-cinq ans.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé sa «déception» et s’est déclaré «alarmé» par l’annonce de la création de «Geulat Tzion», destinée à reloger une quarantaine de familles de la colonie d’Amona, démolie en février.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Or, d’après l’ONG israélienne la Paix maintenant, cette nouvelle construction, située au cœur du territoire palestinien, va « fragmenter la Cisjordanie en assurant une continuité géographique d’une série de colonies avec pour objectif d’empêcher la création d’un État palestinien viable ».

Selon un rapport de l’Office central de statistiques israélien publié le 22 mars, ces constructions ont connu une nette accélération en 2016, avec 2 630 chantiers qui ont été lancés, soit 40 % de plus qu’en 2015.

Illégal selon le droit international… et israélien
Exaspéré par cette accélération des constructions, illégales selon le droit international, le Conseil de sécurité a adopté en décembre 2016, grâce à l’abstention de l’administration Obama, une résolution appelant Israël à « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est », qui « met en péril la viabilité de la solution à deux États ».

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Cette journée intervient dans un climat tendu alors qu’Israël a donné son feu vert à la construction d’une nouvelle colonie en Cisjordanie.

Le chef de l’ONU antonioguterres inquiet de la décision d’Israël d’autoriser une nouvelle colonie en #Cisjordanie https://t.co/780SLcHCqi pic.twitter.com/39EQFh8ITa— ONU Info (ONUinfo) 31 mars 2017
“Cela signifie qu’Israël tourne le dos au droit international, au Conseil de sécurité des Nations Unies et aux soi-disant efforts sur un nouvel accord de paix.

Israël n’avait pas pris une telle décision depuis 1991.

Lire la suite sur fr.news.yahoo.com…

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, est déçu et alarmé par ce développement, a affirmé vendredi son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

La décision d’Israël de construire une nouvelle colonie s’est aussi attiré les foudres de l’Autorité palestinienne, qui souhaite fonder un futur État à partir des territoires de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est.

Dans une déclaration publiée jeudi soir, la Maison-Blanche s’est contentée d’affirmer que cette nouvelle colonie « n’aide pas à faire avancer la paix » et qu’elle s’attend à ce qu’Israël fasse preuve de retenue en matière de colonisation.

Lire la suite sur ici.radio-canada.ca…

Lire la suite sur www.arcinfo.ch…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn