Israël-Iran: malgré la tension, la guerre reste une perspective distante

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une succession d’évènements a culminé samedi par la destruction d’un F-16 israélien touché par la défense anti-aérienne syrienne, et une série de raids de l’aviation israélienne en Syrie, y compris contre des cibles iraniennes, selon l’armée israélienne.

C’est aussi la première fois depuis 1982, durant la guerre du Liban (impliquant aussi la Syrie), qu’Israël perd un appareil au combat, selon la presse nationale.

Selon l’armée israélienne, c’est près de la moitié du dispositif antiaérien syrien qui a été anéanti, et M. Netanyahu s’est félicité d’avoir porté un « coup sévère aux forces iraniennes et syriennes ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Au risque d’une déflagration générale , même si aucun des protagonistes n’y a intérêt.La guerre des nerfs ne fait que commencer à la frontière entre Israël et la Syrie, après un raid sans précédent, samedi , contre des unités iraniennes en Syrie.

La principale question posée par « la dernière confrontation en Syrie » tient à la mise en place « des méthodes de contrôle de l’escalade », fait ainsi valoir Amos Yadlin, l’ex-patron des renseignements militaires israéliens, qui dirige l’INSS, un think tank de Tel-Aviv.

Jérusalem redoute clairement un risque croissant d’escalade militaire avec l’axe chiite composé de l’Iran, du Hezbollah libanais et du régime syrien soutenu par Moscou.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Les débris du drone, les restes du F16 éparpillés façon puzzle disent quand même une réalité.

Depuis que la Syrie a basculé dans le chaos, son aviation s’y promène comme elle patrouille au-dessus du Liban : on dirait que les pilotes sont à l’entrainement.

Des représailles après des tirs sur le Golan, des raids sur des objectifs syriens particulièrement ciblés, qu’il s’agisse d’armes chimiques ou de centre de renseignement… Enfin et surtout, des attaques contre le Hezbollah, pour détruire ses arsenaux, empêcher des livraisons d’armes, neutraliser son commandement… Toute une guerre secrète qui se laisse deviner, comme l’aileron laisse entrevoir le requin.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Graves tensions en Syrie, où Israël a mené samedi une série d’attaques aériennes contre des cibles militaires iraniennes.

Ces faits, au cours desquels un pilote israélien a été grièvement blessé, constituent la plus sérieuse confrontation entre Israël et l’Iran depuis 2011 et le début de la guerre en Syrie.

C’est aussi la première fois depuis longtemps – 30 ans, selon le quotidien israélien Haaretz – qu’Israël perd un F-16 au combat.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn