Iran: ils se souviennent de la révolution | Portfolios

Sous le régime du chah, j’ai été arrêté par la Savak (service de sécurité intérieure et service de renseignement de l’Iran) et fus prisonnier politique durant trois ans.

À cette époque, j’étais en exil dans la ville de Yazd, j’y ai laissé en sécurité mon épouse et mes quatre enfants, et j’ai pris la route vers Ispahan.

L’ayatollah Sadoughi chez qui j’étais en séminaire à Yazd durant les années de révolution a souhaité après la victoire que je sois nommé gouverneur de la région de Yazd, mais j’ai préféré revenir dans ma ville natale où j’ai été nommé président du conseil départemental.

Lire la suite sur www.mediapart.fr…

Mais en décembre 2017, la classe moyenne s’est alignée sur le pouvoir en dénonçant des manifestations qui ont emporté 80 villes, dans lesquelles quelques slogans appelaient à la chute de la République islamique.

Il est accusé d’avoir profité financièrement des années de contrebande d’Etat, qui ont permis de contourner, mal et à grands frais, les sanctions internationales jusqu’en 2015.

Il est du côté des petits, de ceux au nom desquels la révolution a été faite, en 1979.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur
votre site internet.

Nous vous demandons de suivre ces
Règles de base

Le Partenaire s’engage à ne pas porter atteinte au droit
moral des journalistes.

A ce titre, le Contenu devra être
reproduit et représenté par le Partenaire tel qu’il a été mis à
disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts,
incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Le 11 février, l’Iran fête les 40 ans du soulèvement qui donna naissance à la République islamique.

La classe moyenne voit s’effriter le « pacte républicain » qu’elle avait noué avec M. Rohani : la paix sociale contre un certain respect par l’Etat de l’espace privé.

4/ A Qom, la discrète émancipation du haut clergé, par Louis Imbert

Les plus hauts clercs du chiisme résident dans cette ville sainte.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube

En DIRECT – Suivez FRANCE 24 ici : célèbre, lundi 11 février, les 40 ans de la Révolution islamique.

En 1979, l’ayatollah Ruhollah Khomeini renversait le Shah et abolissait la monarchie, faisant prendre à l’Iran un virage radical.

Il rompait alors avec l’allié américain et son mode de vie pour revenir à un islam ultra-traditionaliste.

Lire la suite sur www.youtube.com…