Invité Afrique

Pour une navigation optimale, le site de RFI nécessite l’activation de JavaScript dans votre navigateur.

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur.

Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

« Le Togo de père en fils, la même famille diriger le pays depuis 50 ans, il n’y a pas une anomalie?»

« Il n’y a aucune anomalie et comme dans d’autres pays, aux États-Unis, un fils de Georges Bush, paix à son âme a pu être président,dans d’autres pays c’est possible », c’est en substance la réponse de Gilbert Bawara pour justifier la situation au Togo.

Faure Essozimna Gnassingbé, président du Togo, a pris le pouvoir dans des conditions troubles au lendemain du décès de son père Eyadéma Gnassingbé qui a régné d’une main de fer de 1967 à 2005.

Lire la suite sur www.africardv.com…

« Le Togo ne retournera pas en arrière avec la non-participation de la Coalition des 14 partis politiques aux élections législatives du 20 décembre ».

Accusant la coalition des 14 partis politiques de l’opposition de se fourvoyer dans une voie sans issue, Gilbert Bawara martèle qu’il n’y aura pas de report des élections.

« La non-participation d’une partie de l’opposition incarnée par la Coalition des 14 partis politiques procède d’un choix libre de leur part de ne pas participation aux élections alors que les facilitateurs, le comité de suivi, le gouvernement togolais… se sont investis pour garantir un processus inclusif, transparent et équitable », a déclaré Gilbert Bawara au micro de Rfi.

Lire la suite sur togobreakingnews.info…