Intrusion de gilets jaunes au ministère de Griveaux : 4 interpellations

Quatre personnes ont été interpellées mardi matin dans le cadre de l’enquête sur l’intrusion violente de gilets jaunes dans le ministère de Benjamin Griveaux, le 5 janvier dernier.

Les quatre suspects sont âgés de 21, 23, 35 et 46 ans et sont originaires de région parisienne et du département du Nord.

Ils ont été placés en garde à vue.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Quatre personnes soupçonnées d’avoir forcé avec un chariot élévateur l’entrée du ministère de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, le 5 janvier, lors du huitième samedi de mobilisation des « gilets jaunes », ont été interpellées mardi 12 février, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris.Une quinzaine de personnes, dont certaines portaient un « gilet jaune », avaient enfoncé la porte du ministère du porte-parole du gouvernement, à l’aide d’un engin de chantier.Cette intrusion violente avait contraint le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre à être évacué de ses bureaux, situés rue de Grenelle à Paris.

Les quatre individus vont être entendus par les enquêteurs du 3e DPJ, a ajouté le parquet de Paris.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Quatre personnes soupçonnées d’avoir forcé avec un chariot élévateur l’entrée du ministère de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, le 5 janvier, lors de l’acte 8 des « gilets jaunes », ont été interpellées mardi, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

L’enquête avait été confiée aux enquêteurs du 3e district de police judiciaire (DPJ).

Cette intrusion violente avait contraint le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre à être évacué de ses bureaux, situés rue de Grenelle à Paris.

Lire la suite sur actu.orange.fr…

Quatre personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur l’intrusion au ministère de Benjamin Griveaux, le 5 janvier dernier.

Quatre personnes soupçonnées d’avoir forcé avec un chariot élévateur l’entrée du ministère de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, le 5 janvier, lors de l’acte 8 des « gilets jaunes », ont été interpellées mardi.

VIDÉO >> Le portail du ministère de Benjamin Griveaux défoncé

Le parquet de Paris a confirmé l’interpellation et le placement en garde à vue de ces quatre personnes mardi matin.

Lire la suite sur fr.news.yahoo.com…

Le 5 janvier, lors de l’acte VIII, la porte du ministère de Benjamin Griveaux a été défoncée par un chariot élévateur, obligeant le ministre à se mettre en sécurité à Matignon, juste à côté.

Selon le récit réalisé au moment des faits par Benjamin Griveaux auprès de l’AFP, des « gilets jaunes » et des « gens habillés en noir » ont « pris un engin de chantier qui était dans la rue » et « défoncé la porte du ministère ».

Alors en interview avec des journalistes du Monde, le ministre avait été alerté par son agent de sécurité avant de s’enfuir par les jardins du ministère et de trouver refuge à Matignon où se trouvait le premier ministre Édouard Philippe.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…