INSOLITE Le « pain des Poilus » : quand un boulanger fait revivre la …

Une miche au levain sertie d’un ruban tricolore : le «pain des Poilus», réplique fidèle de celui distribué aux soldats français pendant la Première Guerre mondiale, sort des fours d’une boulangerie à Sedan, un siècle après un conflit qui a durement touché les Ardennes.

«Quand je romps le pain, je me dis que le soldat sentait ça, cette odeur de levain», songe Christophe Guénard, veste blanche et cheveux gominés, dans sa boulangerie du centre-ville où trônent deux mannequins de Poilus en tenues d’époque.

C’est en voulant fabriquer «un vrai levain, à partir de zéro» que ses recherches l’ont mené au «pain de la guerre» de 14-18, alors fabriqué par des boulangers réquisitionnés pour produire cet aliment essentiel au soldat, retrace-t-il, penché sur des archives de l’époque qu’il a chinées à Paris.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…