Incendie à Bucarest: bougies, fleurs et interrogations sur la sécurité

Une seule porte ouverte, pas de sorties de secours, des matériaux inflammables utilisés pour l’isolation acoustique: les 300 à 500 jeunes entassés dans la discothèque pour assister à un concert du groupe local de hard rock Goodbye to Gravity se sont retrouvés piégés lorsque un show pyrotechnique a déclenché un incendie.

Dès l’aube samedi, des centaines de personnes sont venues déposer fleurs et messages de condoléances à proximité du portail métallique qui bloque désormais l’accès à la discothèque Colectiv.

Ouverte au rez-de-chaussée d’une ancienne fabrique de chaussures, la discothèque ne disposait pas des autorisations requises pour accueillir des concerts et encore moins des shows pyrotechniques, selon le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Raed Arafat.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Le président roumain Klaus Iohannis a mis en cause samedi le non-respect de la règlementation après le terrible incendie survenu la veille dans une discothèque de Bucarest qui a fait 27 morts, des jeunes pour la plupart. «Je suis triste, bouleversé mais aussi révolté qu’une tragédie d’une telle ampleur ait pu se produire au milieu de Bucarest», a déclaré le chef de l’Etat, affirmant que les autorités avaient «déjà des indices montrant que la réglementation n’a pas été respectée».

Et après s’être rendu sur les lieux de l’accident, le président roumain a jugé «inimaginable qu’il y ait pu y avoir autant de gens réunis pour un concert dans un tel espace et qu’une tragédie ait pu se produire dans un temps aussi court parce que des normes simples (de sécurité) ont été ignorées». «Des procureurs se sont en train de recueillir des preuves, c’est un travail particulièrement minutieux, qui prend du temps», a déclaré à l’AFP la porte-parole du Parquet général, Simona Frolu.

Selon un autre témoin Alin Panduru, le feu s’est propagé «en l’espace de 30 secondes». «Les gens n’ont pas pu sortir de la discothèque car il n’y avait qu’une seule sortie ouverte et que la bousculade s’est formée immédiatement», a-t-il raconté au site d’information Hotnews.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Selon un autre témoin, le feu s’est propagé « en l’espace de trente secondes ». « Les gens n’ont pas pu sortir de la discothèque car il n’y avait qu’une seule sortie ouverte et que la bousculade s’est formée immédiatement », a-t-il raconté au site d’informations online Hotnews.

Plusieurs centaines de jeunes – selon différents témoins entre 200 et 400 – s’étaient donnés rendez-vous dans la boîte de nuit Collectiv pour un concert du groupe de hard-rock roumain Goodbye to Gravity, qui faisait la promotion de son nouvel album en cette veille de Halloween.

Le bassiste et le chanteur du groupe seraient également grièvement blessés, selon la chaîne de télévision locale Antena 3. « En cinq secondes, le plafond était entièrement en flammes.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…