Houston revient de loin contre les Knicks, Boston garde le rythme dans l’Indiana

En tête de la conférence Ouest après un bon mois de compétition, les Rockets sont passés totalement à côté de leur début de match contre les New York Knicks (117-102) samedi, avant de relever la tête dans un troisième quart-temps à sens unique (37-13).

En leur absence, Kyle O’Quinn (20 points, 15 rebonds) et Michael Beasley (30 points, 8 rebonds) ont tous les deux livré leur meilleur match de la saison, mais cela n’a pas suffi pour contenir la révolte de James Harden (37 points, 10 passes) et du banc des Rockets (44 points).

Sans Jaylen Brown ni Marcus Morris, deux éléments majeurs du collectif de Brad Stevens, Kyrie Irving (25 points, 6 passes) et Al Horford (21 points, 5 rebonds, 6 passes, 3 contres) ont conduit Boston à un 18e succès en 21 matches dans l’Indiana (108-98), le deuxième de suite.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

On peut évidemment s’arrêter sur les 37 points à 12/27 et 10 passes de James Harden mais si les Rockets se sont imposés 117-102 face aux Knicks cette nuit, c’est surtout grâce à un gros 3ème quart-temps défensif, durant lequel ils ont limité leurs adversaires, devant de 22 points en début de match, à 13 points seulement.

Et quand on en marque 37 de l’autre côté forcément, ça aide aussi…

Houston termine à 18/47 à 3-points (contre 4/17 pour New York, qui jouait sans Kristaps Porzingis et Enes Kanter, tous les deux touchés au dos) et bénéficie de 44 points marqués par son banc, Ryan Anderson et ses 17 points en tête.

Très adroits en début de match, Michael Beasley (30 points à 14/23 et 8 rebonds), Kyle O’Quinn (20 points à 7/9, 15 rebonds, 4 passes et 2 contres) et compagnie prennent les devants 29-7 en milieu de 1er quart.

Lire la suite sur basket-infos.com…

Après avoir compté jusqu’à 22 points de débours, les Rockets reviennent à -10 à la fin du 1e quart (39-29).

Si Michael Beasley continue son festival offensif avec 20 points en 11 minutes, les Knicks sont dans le dur.

Puis, Houston développe un beau jeu collectif, avec quatre passes d’affilée pour le panier sous le cercle de Ryan Anderson qui en est déjà à 14 points.

Lire la suite sur www.basketusa.com…

De nouveau privés de Kevin Durant, touché à une cheville, les champions en titre ont pu compter sur le duo Stephen Curry-Klay Thompson, auteurs à eux deux de 51 points.

Les Spurs sont sous la menace d’une surprenante équipe de Portland (12 v-8 d) qui s’est imposé à Washington 108 à 105 avec 29 points de Damian Lillard et 26 de CJ McCollum.

Russell Westbrook a flirté avec le «triple double» (trois catégories de statistiques à dix unités et plus), avec ses 28 points, 12 rebonds et neuf passes, mais Oklahoma City s’est incliné à Dallas 97 à 81 et a rétrogradé à la 9e place (8 v-11 d).

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…