Héritage Hallyday : l’avocat de Laura Smet veut un accord à l’amiable pour le 15 juin

En attendant que le litige soit tranché, le tribunal de Nanterre a ordonné, vendredi, le gel d’une partie des avoirs et droits d’auteur et d’interprétation de Johnny Hallyday.

L’avocat de Laura Smet, première fille de Johnny Hallyday, a formé le vœu lundi de trouver un accord à l’amiable sur l’héritage du chanteur français «pour le 15 juin», jour où il aurait eu 75 ans.

Vendredi, le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre, près de Paris, a reconnu dans son ordonnance que Laura Smet et David Hallyday «font valoir des moyens sérieux quant à l’applicabilité de la loi française à la succession».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Combien Laeti­cia Hally­day va-t-elle toucher de pension de réver­sion, prévue spécia­le­ment pour les veufs et veuves ?

Mais Laeti­cia Hally­day devrait aussi toucher… la retraite pour laquelle Johnny a cotisé.

Ou plutôt, une partie de celle-ci, connue sous le nom de « pension de réver­sion », qui permet aux veufs et veuves d’artistes de « combler la perte finan­cière » qui découle de la mort de leur conjoint·e·s. Évidem­ment, le montant devrait être indexé sur l’argent gagné du vivant du Taulier… mais il y a tout de même une limite légale à la somme que pourra rece­voir la mère de Jade et Joy.

Lire la suite sur www.gala.fr…

Le camp de Laeticia a répondu qu’il n’y avait pour le moment aucune prise de contact de la partie adverse…

Un troisième trust
Quand il s’agit de l’héritage de Johnny Hallyday, de quoi parle-ton en réalité ?

Ce trust, entre autre a aussi pour but d’assurer un train de vie raisonnable à Laeticia et à ses filles, Jade et Joy : le JPS Foreign Assets pour ses biens à l’étranger (la villa de Marnes-la-Coquette et la moitié de celle de Saint-Barthélemy qui appartenait à Johnny, résident américain depuis trois ans) et le JPS (ses initiales) pour son patrimoine américain comprenant deux maisons ainsi que ses droits d’interprète et d’édition.

Mais selon Le Figaro, Laeticia est la seule bénéficiaire d’un troisième trust et la propriétaire d’un solide patrimoine immobilier… Ce n’est pas un trust caché, elle n’avait d’ailleurs pas à le déclarer à la mort de son mari.

Lire la suite sur www.purepeople.com…

Vendredi 13 avril, la justice a validé le gel des biens immobiliers français de Johnny Hallyday, mais n’a pas autorisé de droit de regard sur l’album posthume que demandaient Laura Smet et David Hallyday, les aînés du chanteur.

Emmanuel Ravanas, avocat de Laura Smet, a ainsi eu accès au trust constitué par Johnny de son vivant et il l’affirme, Grégory Boudou, frère de Laeticia Hallyday y a bien figuré.

Et selon lui, « c’est un point essentiel pour Laura Smet » qui souhaite que « ces deux sœurs puissent elles aussi recevoir une partie du patrimoine ».

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Invité sur RTL, ce lundi matin, l’avocat de Laura Smet, Emmanuel Ravanas a proposé un arrangement pour mettre fin aux tensions autour de l’héritage de Johnny Hallyday.

Il a déclaré au micro d’Yves Calvi : « Affrontons le principe de réalité, déployons l’intelligence du cœur, arrivons à trouver un accord sur deux points essentiels : l’avenir immense du devenir de l’œuvre de Johnny avec Jade et Joy, et entamons un partage en pleine propriété des biens. »

Emmanuel Ravanas est allé encore plus loin en annonçant : « Johnny aurait eu 75 ans le 15 juin prochain : je forme le vœu que pour le 15 juin, nous ayons réussi à trouver, dans le respect des droits de chacun, un point d’équilibre et régler la succession de Johnny Hallyday. »

Lire la suite sur www.leprogres.fr…