Harvey Weinstein : un chef d’accusation annulé, l’accusation affaiblie

Un juge new-yorkais a annulé jeudi l’un des six chefs d’accusation qui pesaient sur le producteur de cinéma déchu Harvey Weinstein, une victoire pour la défense, qui réclame toujours l’annulation du dossier tout entier.

Avant la décision du magistrat, le ministère public avait accepté l’annulation de ce chef d’accusation pour agression sexuelle, à la suite de l’affaiblissement du témoignage de Lucia Evans, qui accusait Harvey Weinstein de fellation forcée en 2004.

Inculpé de viol, d’acte sexuel forcé et de fellation forcée

Immédiatement après avoir accepté l’annulation du chef d’accusation, la représentante du procureur, Joan Illuzzi-Orbon, a prévenu que l’accusation n’entendait pas reculer davantage, bien au contraire : « Nous avançons à plein régime », a-t-elle lancé à l’audience.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

ETATS-UNIS Une de ses accusatrices aurait confié à une amie avoir fait cet acte de son plein gré pour obtenir un rôle…

Le dossier contre Harvey Weinstein fragilisé.

Selon plusieurs médias américains, cette apprentie actrice aurait raconté à une amie avoir effectivement fait une fellation à Harvey Weinstein, mais de son plein gré, pour obtenir un rôle.

La défense cherche à faire annuler toute la procédure et a déposé, début août, un recours en ce sens, produisant des éléments visant à discréditer une autre des trois femmes qui accuse, elle, Harvey Weinstein de viol.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Le témoignage de la plaignante avait déjà été mis à mal et l’avancement de l’audience au 11 octobre au lieu du 8 novembre ne présageait rien de bon pour l’accusation.

Le 6 octobre dernier, le New York Post et le site spécialisé dans l’information sur les célébritésTMZ, citant des sources policières, révélaient que le principal enquêteur de l’affaire au sein de la police new-yorkaise ferait désormais lui-même l’objet d’investigations pour n’avoir pas signalé au procureur un témoignage qui contredirait celui de Lucia Evans.

Le témoin -un responsable de casting, selon TMZ- aurait affirmé que Lucia Evans lui avait dit avoir fait une fellation au producteur hollywoodien pour obtenir un rôle, alors qu’elle a affirmé aux enquêteurs qu’il l’avait forcée.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…