Harcèlement sexuel : « Il y a aussi des histoires dans le théâtre »

La 30e cérémonie était présentée lundi 28 mai pour la première fois par une femme, Zabou Breitman.

Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil, a décroché le prix de la meilleure metteure en scène pour sa pièce Une chambre en Inde.

Adieu monsieur Haffmann, une tragi-comédie signée Jean-Philippe Daguerre a empoché quatre statuettes, dont le Molière du spectacle privé.Jean-Pierre Darroussin a été sacré meilleur acteur du théâtre privé pour son rôle dans la reprise de la pièce culte de Yasmina Reza Art, tandis que Vous n’aurez pas ma haine, récit poignant du journaliste Antoine Leiris après la mort de sa femme au Bataclan en novembre 2015 a obtenu le Molière du « Seul en scène ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Adieu monsieur Haffmann, de Jean-Philippe Daguerre a remporté quatre statuettes dont le Molière du théâtre privé, la Révélation féminine pour Julie Cavanna, le Molière de l’auteur francophone vivant et le Molière du meilleur comédien dans un second rôle attribué à Franck Desmedt.

Le Molière de la comédienne d’un spectacle privé est attribuée à Laure Calamy dans Le jeu de l’amour et du hasard.

Le Molière du comédien d’un spectacle privé va à Jean-Pierre Darroussin dans Art de Yasmina Reza.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Marina Hands, Vincent Dedienne, Charlotte Gainsbourg, Yvan Attal, Annie Duperey… une foule de comédiens et comédiennes a pris possession, lundi 28 mai, de la salle Pleyel à Paris à l’occasion de la 30ème soirée des Molières.

Une cérémonie présentée cette année par l’actrice Zabou Breitman et qui a notamment récompensé le jeune comédien Rod Paradot, sacré révélation masculine de l’année pour son rôle dans la pièce Le Fils de Florian Zeller, et Julie Cavanna, révélation féminine, pour son rôle dans Adieu monsieur Haffmann.

Une pièce qui a d’ailleurs raflé quatre trophées, dont celui de l’auteur francophone vivant attribué à Jean-Philippe Daguerre, ainsi que le Molière du théâtre privé.Pour cette cérémonie prestigieuse qui récompense chaque année les meilleurs talents du théâtre français, Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal sont arrivés très complices, tous les deux vêtus de noir.

Lire la suite sur www.closermag.fr…

Ce huis clos dans une bijouterie tenue par un patron juif pendant l’Occupation a décroché quatre statuettes méritées : spectacle du théâtre privé, auteur francophone pour Jean-Philippe Daguerre, révélation féminine pour la formidable Julie Cavanna et second rôle pour Franck Desmedt.

Quant à Joël Pommerat, non seulement son Petit Chaperon rouge a obtenu le Molière du jeune public mais son adaptation bouleversante de Cendrillon, créée en 2011 en Belgique, jouée au théâtre public de l’Odéon puis au théâtre privé de la Porte Saint-Martin, a aussi décroché le Molière du metteur en scène de théâtre privé et de la création visuelle.

Jacques Gambin, Molière du comédien dans le théâtre public, pour son beau duo chorégraphico-sportif dans 1 heure 23’ 14” et 7 centièmes ; Laura Calamy, Molière de la comédienne dans le théâtre privé, qui irradie dans Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux ; et enfin Christine Murillo, irrésistible dans Le Tartuffe mis en scène par Michel Fau.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…