Grande-Bretagne: démission d’une responsable d’Oxfam au coeur d’un scandale sexuel

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Elle a expliqué dans un communiqué que les comportements inappropriés « du directeur pays officiant au Tchad et de son équipe » avaient été « signalés avant qu’il ne se rende en Haïti ».

Selon une enquête du Times publiée vendredi, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam en Haïti.

Le quotidien est revenu sur l’affaire lundi, estimant que l’ONG avait « ignoré les mises en garde », et nommé son directeur pays en Haïti, le Belge Roland van Hauwermeiren, « malgré des inquiétudes sur son comportement envers les femmes » pendant qu’il travaillait au Tchad.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Sept employés visés…Elle explique que les comportements inappropriés « du directeur pays officiant au Tchad et de son équipe » avaient été « signalés avant qu’il ne se rende en Haïti ».

Selon une enquête du « Times » publiée vendredi, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam en Haïti.

Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné avant la fin de cette enquête, a assuré Oxfam….mais qui ont pu continuer à travaillerMais le quotidien va plus loin et affirme qu’Oxfam n’a pas prévenu d’autres ONG du comportement des employés impliqués dans ce scandale, ce qui a permis à ces salariés d’obtenir par la suite des missions auprès de personnes vulnérables dans d’autres zones de catastrophes naturelles.Le « Times » cite ainsi l’exemple d’un employé belge de 68 ans contraint de démissionner, comme l’a confirmé Oxfam, de son poste de directeur pour Haïti de l’organisation après avoir admis avoir engagé des prostituées.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Selon une enquête du Times publiée vendredi 9 février, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam en Haïti.

Le ministère « réexamine » son travail avec Oxfam
L’annonce de la démission de Penny Lawrence intervient après un entretien de la secrétaire d’État britannique du Développement international, Penny Mordaunt, avec des responsables de l’ONG.

Oxfam reçoit « moins de 10 % de son financement total » du département britannique chargé du développement international, avait indiqué samedi 10 février son PDG, espérant continuer à travailler avec le gouvernement.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Le Times révèle par ailleurs que l’ONG avait été prévenue des agissements suspects du Belge Roland van Hauwermeiren avant que celui-ci ne soit nommé en Haïti.

Exprimant sa « tristesse » et sa « honte », à propos de « la conduite d’employés au Tchad et à Haïti (…) incluant le recours à des prostituées », Penny Lawrence a annoncé sa démission de ses fonctions dans un communiqué, assurant « assumer l’entière responsabilité ».

Le Times rapportait lundi matin qu’Oxfam avait ignoré des avertissements quant au comportement de Roland van Hauwermeiren et d’un employé kenyan.

Lire la suite sur www.rtbf.be…

Lire aussi : Oxfam fait monter la pression sur la liste noire européenne des paradis fiscaux

Oxfam, créée pendant la guerre, en 1942, est une organisation caritative très importante, qui intervient dans plus de 90 pays pour « construire un monde plus juste sans pauvreté ».

« Avec le recul, j’aurais préféré que nous évoquions de mauvais comportements de nature sexuelle, mais je ne pense pas qu’il était dans l’intérêt de quiconque de décrire les détails de ce comportement car cela allait vraiment attirer une extrême attention sur ce sujet », s’est justifié son PDG, Mark Goldring.

Dès la publication de l’enquête par la presse, la secrétaire d’État en charge du développement international, Penny Mordaunt, a sommé Oxfam de s’expliquer.

Lire la suite sur www.la-croix.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn