Golden State

De nombreux fans de NBA auraient aimé assister à partir de ce jeudi soir à d’autres Finales que ce répétitif Golden State-Cleveland, en place depuis 2015.

L’édition 2018 de ce duel pour le titre n’a pourtant rien à voir avec les affrontements précédents.

Il y a une semaine à peine, de nombreux observateurs et fans de NBA se prenaient à rêver de Finales NBA inédites avec un affrontement entre Houston et Boston.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Stephen Curry monte en régime, KD est toujours aussi létal, Klay Thompson et Draymond Green connaissent leurs rôles sur le bout des doigts et Steve Kerr est un bien meilleur coach que Tyronn Lue.

Même en l’absence d’Iguodala (au moins pour le match 1), Golden State est le grand favori de ces Finales et devrait faire le boulot pour s’octroyer un back-to-back raté de peu en 2016.

Et d’une car ça me permettrait de déverser des seaux de merde sur tous ceux qui se plaignent d’avoir un Cavs – Warriors en Finales, et de deux car si LeBron arrive à taper les Dubs cette année avec Jeff Green en lieutenant… on connaît un débat qu’il faudra très vite relancer, voire… plier.

Lire la suite sur trashtalk.co…

Comme face à Boston, on peut parier qu’il aura au moins un match où son fighting spirit sera déterminant et difficile à matcher pour les Warriors.

Le savoir blessé ou même simplement pas à 100% est une satisfaction pour Cleveland, qui voit l’un des rares joueurs à pouvoir affirmer qu’il défend de manière « pas trop catastrophique sur la durée » face à LeBron James, être réduit à un rôle de spectateur.

Il est toujours intéressant de voir comment Kevin Durant se comporte face à celui pour lequel il a bien du mal à cacher son admiration.

Lire la suite sur www.basketsession.com…

Ce qui devra arriver pour voir un exploit de Cleveland : «Cleveland va venir avec ses armes, pour ralentir de jeu, en faisant tout tourner autour de LeBron James et en espérant que les autres joueurs mettent dedans à trois points, comme Kyle Korver, Kevin Love ou JR Smith.

Sur LeBron James depuis le début des play-offs : «Il a été héroïque, en sauvant son équipe presque à chaque fois.

Il a l’air d’être sur les rotules à la fin de chaque match, mais deux jours plus tard, il revient pour faire la différence…»

A LIRE AUSSI : Une finale au goût de titre pour l’extraterrestre LeBron James

Sur les chances de Cleveland : «Je les vois gagner un ou deux matches.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…