« Gilets jaunes » : les principaux syndicats dénoncent les violences

Les responsables de la CFDT, la CGT, de FO, de la CFE-CGC, la CFTC, la FSU et l’UNSA se sont rencontrés au siège de la CFDT.

Jugeant que la mobilisation des « gilets jaunes » a « permis l’expression d’une colère légitime », la CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’UNSA et la FSU appellent aussi « le gouvernement à garantir enfin de réelles négociations », à l’issue d’une rencontre entre leurs secrétaires généraux respectifs au siège de la CFDT.

Selon la CGT, « la violence est d’abord sociale » et il y a « urgence à augmenter le smic à 1 800 euros, les pensions, les minima sociaux, le dégel du point d’indice ».

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Un huis clos sur « l’actualité sociale » (prévue initialement la semaine prochaine) à quelques heures de l’acte IV de la mobilisation des gilets jaunes : le quatrième samedi de la colère annoncé comme celui de tous les dangers.

Signé par 7 syndicats sur 8 (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, FSU), le communiqué commun, qui dénonce « les formes de violences dans l’expression des revendications », a semé la confusion au sein des centrales.

Catastrophique dans une période aussi mouvementée » se désole un responsable syndical cégétiste opposé à la décision prise par son syndicat de ne pas être aux côtés des Gilets jaunes.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Lire la suite sur actu.orange.fr…

«La CPME (PME), le Medef, l’UDES (économie sociale et solidaire), l’UNAPL (professions libérales) et l’U2P (artisans) appellent au retour à un dialogue apaisé et s’engageront dans les concertations à venir», écrit ainsi le patronat, qui alerte contre les dangers d’un «nouvel accès de violence.

C’est pourquoi nos organisations dénoncent toutes formes de violence dans l’expression des revendications», déclarent pour leur part la CFDT, la CGT FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’Unsa et FSU, qui s’engagent elles aussi dans le dialogue.

»

«La CGT s’indigne et condamne fermement l’attitude du gouvernement qui répond par la seule violence aux légitimes exigences qui s’expriment diversement dans tout le pays», écrit le syndicat contestataire.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

C’est pourquoi nos organisations dénoncent toute forme de violence dans l’expression des revendications », affirment la CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, UNSA, et FSU dans un communiqué commun publié à l’issue d’une réunion.

A l’avant-veille d’une nouvelle mobilisation redoutée comme violente par les pouvoirs publics, à Paris notamment, les syndicats appellent en outre à garantir des résultats tangibles dans la grande concertation de terrain promise par Emmanuel Macron en vue d’accompagner les Français dans la « transition écologique et sociale ».

« La CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’UNSA, la FSU appellent le gouvernement à garantir enfin de réelles négociations.

Lire la suite sur www.boursorama.com…