Gilets jaunes à Bordeaux : retour en images sur la manifestation et les émeutes samedi

Thierry David / Sud Ouest Sept personnes, un policier et six manifestants, ont été blessées, a indiqué la préfecture.

Thierry David / Sud Ouest Un des manifestants a été grièvement atteint à la main, perdant plusieurs doigts dans l’explosion d’un engin pyrotechnique Laurent Theillet / Sud Ouest Selon la préfecture de police, près de 2 000 manifestants ont essayé de forcer les grilles de la mairie de Bordeaux, en début d’après-midi.

Laurent Theillet / Sud Ouest Selon la préfecture de police, 300 manifestants étaient encore présents devant l’Hôtel de Ville, à la tombée de la nuit Laurent Theillet / Sud Ouest La place Pey-Berland semblait être le théâtre d’une véritable guérilla urbaine.

Lire la suite sur www.sudouest.fr…

Sept blessés dont un manifestant qui a eu la main arrachée

Des Gilets jaunes, mais également des personnes qui ne portaient pas le fameux gilet, ont commencé à taper sur les véhicules des forces de l’ordre, un projectile a été lancé vers les CRS et la situation s’est alors dégradée.

Un policier et six manifestants ont été blessés selon la préfecture.

Des groupes de Gilets jaunes ont tenté de rentrer dans la mairie par une entrée annexe, ils ont été repoussés par les policiers.

Lire la suite sur www.francebleu.fr…

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

VIOLENCES Sur les 2.000 manifestants «gilets jaunes» samedi, entre 200 et 300 ont tenté de pénétrer dans l’hôtel de ville, et ont été repoussés par les forces de l’ordre…

Depuis le début de la contestation des «gilets jaunes», le 17 novembre, la métropole bordelaise et le département de la Gironde – comme au niveau du péage de Virsac – ont déjà connu des scènes de dégradations et de violences.

Un policier et six manifestants ont été blessés ».

Les affrontements entre 300 individus « qui utilisent des pétards et allument des feux », selon la préfecture, et les forces de l’ordre, ont duré jusqu’à environ 20 h. Dans un communiqué, le préfet de la Gironde, Didier Lallement « condamne avec la plus grande fermeté ces actes.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Sept personnes ont été blessées, l’une d’elles grièvement à la main, dans des heurts qui ont opposé samedi après-midi à Bordeaux quelques centaines de manifestants aux forces de l’ordre, à l’issue des manifestations des gilets jaunes et des syndicats.

Un noyau dur de plusieurs dizaines de manifestants, certains portant des gilets jaunes, d’autres pas, et les forces de l’ordre, ont alors entamé un face-à-face tendu, échangeant de façon intermittente des jets de projectiles divers, fumigènes, et des tirs de grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement et de flashball.

Des dégradations « importantes » ont été commises samedi à Charleville-Mézières (Ardennes) en marge de la manifestation des gilets jaunes, au cours de laquelle quatre policiers et deux manifestants ont été blessés.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…