Gazoduc Nigéria-Maroc: voici les prochaines étapes

Finalement, “pour des raisons d’ordres économique, politique, juridique et sécuritaire, le choix s’est opéré sur une route combinée onshore/offshore“, rappelle Mme Benkhadra qui précise qu’à ce stade, le tracé ne peut être dévoilé.

Le projet du gazoduc avait été conçu durant la visite royale au Nigeria, en décembre 2016.

Le gaz naturel est exporté en petites quantités à travers un gazoduc, qui relie le Nigéria au Bénin, au Togo et au Ghana.

Lire la suite sur afrique.medias24.com…

Le Royaume du Maroc et la République Fédéral du Nigeria ont rendu public lundi un communiqué conjoint à l’issue de la visite officielle de travail et d’amitié effectuée les 10 et 11 juin dans le Royaume par le président nigérian, Son Excellence Muhammad Buhari, dont voici le texte intégral:

« Sur l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Son Excellence Muhammadu Buhari, Président de la République Fédérale du Nigeria, a effectué une visite officielle de travail et d’amitié – la première visite d’un Chef d’Etat Nigérian – au Royaume du Maroc, le 10 et 11 juin 2018.

En tant que dirigeants de deux pays africains importants, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Buhari ont affirmé leur volonté de créer un modèle de coopération Sud-Sud.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Buhari ont noté avec satisfaction les étapes franchies et ont souligné leur engagement à poursuivre la mise en œuvre du gazoduc régional, qui devrait relier les ressources gazières du Nigeria et de certains pays d’Afrique de l’Ouest au Maroc et à l’Europe, favorisant ainsi l’intégration et le développement des pays de la région de l’Afrique de l’Ouest.

Lire la suite sur www.atlasinfo.fr…

À l’occasion du passage du président nigérian Muhammadu Buhari dimanche 10 juin à Rabat, le tracé du futur pipeline qui traversera l’Afrique d’est en ouest a été présenté par Farouk Garba Said, directeur général de la Compagnie de pétrole nationale nigériane (NNPC) et Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), face au roi Mohammed VI et au président du Nigeria.

“Les parties nigériane et marocaine ont travaillé de manière efficace et constructive afin de s’assurer que l’étude de faisabilité du gazoduc, qui est la première phase de ce projet stratégique, soit réalisée par le contractant de manière professionnelle et conformément aux meilleures pratiques internationales”, ont assuré les deux responsables du projet.

Le projet du gazoduc Nigeria-Maroc, conçu durant la visite d’État du souverain marocain au Nigeria en décembre 2016, permettra de connecter les ressources gazières nigérianes aux pays de l’Afrique de l’Ouest et au Maroc, pour ensuite desservir l’Europe.

Lire la suite sur www.huffpostmaghreb.com…

Mieux encore : parmi les trois accords signés, celui portant sur le futur gazoduc ouest-africain ambitionne de donner à l’Afrique une nouvelle dimension économique, politique et stratégique et placera le Maroc et le Nigeria comme deux leaders de la Coopération Sud-Sud au niveau du continent africain assurent les deux dirigeants.

Le projet maroco-nigérian consiste en la construction d’une extension vers le Maroc du gazoduc ouest-africain (GOA) en fonctionnement depuis 2010, qui relie les zones gazières du sud du Nigeria au Bénin, au Togo et au Ghana.

Le royaume a réintégré en janvier 2017 l’Union africaine et renoué avec des pays d’Afrique anglophone dont le Nigeria avec lesquels les relations étaient distantes en raison du soutien du Nigeria au Front Polisario, qui revendique l’indépendance du Sahara occidental, territoire contrôlé et considéré comme sien par le Maroc.

Lire la suite sur afrique.lepoint.fr…