Fusillade mortelle à Metz : la piste d'une dispute sur "fond d'alcool"

L’auteur présumé des tirs a rapidement été interpellé dans la nuit, maîtrisé à l’aide d’un pistolet taser par les forces de l’ordre.  « L’agresseur a pris des risques énormes puisqu’il a menacé de tirer sur les policiers » d’une patrouille qui venait de le repérer, a raconté le sénateur-maire UMP de Woippy, François Grosdidier.  Blessé lors de son interpellation, le tireur présumé a donc été transporté vers un hôpital pour y être soigné, avant d’être placé en garde à vue.

Trois hommes ont également été blessés, dont deux se trouvaient dimanche « dans un état très grave puisque leur pronostic vital est encore engagé », a souligné le procureur.  L’un de ces deux hommes, grièvement atteint à la tête, est le frère de la jeune femme tuée. Il est âgé de 25 ans.

Plusieurs fêtes avaient été organisées au pied des barres et dans une cage d’escalier par des habitants du quartier.  Selon des témoins, le tireur présumé, venu d’un quartier voisin, avait auparavant participé à l’une de ces soirées, fortement alcoolisée.  « Au début on a tous cru que c’étaient des pétards, et puis j’ai vu un homme armé qui tirait sur tout le monde », raconte Dylan, 20 ans, salarié dans une société d’entretien.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Fusillade à Woippy : la garde à vue du tireur présumé va se prolongerSamedi 30 mai, un homme en état d’ivresse a ouvert le feu en pleine rue à Woippy, près de Metz.

La nuit est tombée sur ce quartier sensible de la ville quand un homme en état d’ébriété ouvre le feu en pleine rue.

Selon le procureur, l’origine du drame pourrait être un différend entre le tireur et certaines victimes.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

People – à 19h32Reconnaissez-vous cet acteur que toutes les femmes adulent ? le 31 mai 2015 à 15h35 , mis à jour le 31 mai 2015 à 19h31. ivre-il-tire-sur-d[email protected]html’) » href= »# » rel= »nofollow »>Ivre, il tire sur des passants près de Metz : images amateurs et récits de témoins sous le chocwoippy ,crime ,metz Faits diversUne jeune femme a été tuée et le pronostic vital de deux blessés est engagé, après une fusillade samedi soir à Woippy, près de Metz.

A l’occasion du bicentenaire de de Waterloo, les 19 et 20 juin prochain en Belgique, un musée à ciel ouvert a vu le jour pour commémorer la dernière bataille de Napoléon sur un champ de guerre. les-repu[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> Politique – à 21h27Les Républicains : Raffarin plutôt dans le camp Juppé que Sarkozy ? lilian-d[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> Culture – à 20h58Lilian de The Voice : « Rêvez de mes chansons mais ne fantasmez pas sur moi ! exclu-de[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> Sciences – à 20h30EXCLU. pluvieux-a[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> Société – à 20h30Pluvieux au nord, ensoleillé au sud…

L’auteur présumé de la fusillade à Woippy (près de Metz) aurait commis son crime après une « altercation sur fond d’alcool », a avancé ce dimanche le procureur de Metz en conférence de presse.

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Une «altercation» sur fond d’alcool pourrait avoir été l’élément déclencheur de la fusillade au cours de laquelle un homme a tué une jeune femme et blessé gravement deux personnes samedi soir à Woippy dans la toute proche banlieue au nord de Metz (Moselle), a indiqué dimanche le procureur de cette ville.

Une «altercation» sur fond d’alcool pourrait avoir été l’élément déclencheur de la fusillade au cours de laquelle un homme a tué une jeune femme et blessé gravement deux personnes samedi soir à Woippy dans la toute proche banlieue au nord de Metz (Moselle), a indiqué dimanche le procureur de cette ville.

Ils sont allés un peu plus loin et c’est là d’où il a tiré des coups de feux», a déclaré à RTL un des riverains qui avait témoigné auprès des enquêteurs. «Au début on a tous cru que c’étaient des pétards, et puis j’ai vu un homme armé qui tirait sur tout le monde», raconte Dylan, 20 ans, salarié dans une société d’entretien. «Je ne voulais pas croiser le regard du tireur au risque de me prendre une balle», témoigne Louisa, 43 ans, qui rentrait chez elle avec la plus jeune de ses deux enfants quand elle a entendu les coups de feu.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

REPLAY INTÉGRAL – Une altercation sur fond d'alcool pourrait être à l'origine de la fusillade près de Metz, qui a fait un mort et deux blessés graves.

L’homme de 49 ans, interpellé dans la nuit à la frontière entre Woippy et Metz, était déjà connu des services de police et de justice pour « des faits d’agression sexuelle, de violence et de violence avec arme », a précisé le procureur de Metz. – L’inspection du travail aurait relevé 3. 800 infractions en 2014 au sein de la Croix-Rouge, dont 3. 300 concernent des journées de travail supérieures à 10 heures. – Haute-Savoie : ce dimanche, John Kerry a été rapatrié aux États-Unis après une chute à vélo à la frontière franco-suisse.

Selon le procureur de Metz, une « altercation » sur fond d’alcool pourrait avoir été l’élément déclencheur de la fusillade au cours de laquelle un homme a tué samedi 30 mai une jeune femme de 22 ans et blessé gravement deux personnes.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Samedi soir à Woippy près de Metz, un homme en état d’ébriété a ouvert le feu en pleine rue , faisant un mort et deux blessés graves. « Pour le moment, on s’oriente sur une altercation sur fond d’alcoolisation (… ) et peut-être l’intention du suspect de se venger de cette altercation », a affirmé Christian Mercuri, le procureur de Metz lors d’un point de presse.

En plus de la jeune femme de 22 ans décédée après avoir été touchée par plusieurs balles, l’homme a blessé trois hommes, dont deux se trouvaient dimanche « dans un état très grave puisque leur pronostic vital est encore engagé », a souligné le procureur.

Il a notamment été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement dont une partie avec sursis « pour des faits d’agression sexuelle, de violences et de violences avec arme », a précisé le procureur de Metz.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Outre la jeune femme de 22 ans morte après avoir été touchée par plusieurs balles, le frère de la victime âgé de 25 ans et un jeune homme de 18 ans se trouvaient dans un état très grave, l’un touché à la tête et l’autre à l’abdomen.

Repéré par une patrouille équipée de pistolets taser à impulsions électriques, il a été neutralisé au moment où il était en passe de « s’en prendre peut-être à une nouvelle victime », a souligné un enquêteur.

L’homme avait déjà été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement dont une partie avec sursis pour agression sexuelle et violences, ainsi qu’infraction à la législation sur les armes.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…