Fusillade à Saint-Ouen : trois blessés

High-Tech – à 13h40Montre au poignet, la technologie au secours des personnes âgées High-Tech – à 11h14Vous avez un tatouage ? le 30 avril 2015 à 17h18 , mis à jour le 30 avril 2015 à 20h13. en-visite-[email protected]html’) » href= »# » rel= »nofollow »>En visite au siège de L’Oréal, Valls appelle au « French celebrating »seine-saint-denis , saint-ouen , police Faits diversUne fusillade a éclaté jeudi dans la cité Cordon à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Trois personnes ont été blessées, dont deux grièvement.  « Quatre individus cagoulés ont foncé sur les victimes, ont tiré à plusieurs reprises avant de prendre la fuite à bord d’un véhicule », ont décrit ces sources, précisant qu’une « douzaine de douilles » avait été retrouvées sur le sol, selon plusieurs sources.

Quatre personne sur des motos ont ouvert le feu et blessé deux personnes avant de prendre la fuite.

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Mercredi soir, des détonations ont été entendus à l’angle de la rue Alexandre-Bachelet et de la rue Anselme, rapporte Le Parisien. "Avec cette attaque menée par un commando armé en pleine journée, pendant les vacances scolaires, on est passé à un stade supérieur", estime Grégory Goupil, qui ajoute qu’une "balle perdue a d’ailleurs traversé la fenêtre d’un appartement au 1er étage, heureusement sans faire de victimes".

Dix cars de police étaient stationnés aux abords de la cité, qui était survolée par un hélicoptère de la sécurité civile. "La cité Cordon est connue pour le trafic de stupéfiants mais c’est la première fois qu’il y a un règlement de comptes à cet endroit", a affirmé à l’AFP Grégory Goupil du syndicat Alliance 93, rappelant que d’autres quartiers avaient été récemment le théâtre de violences, souvent liées à la drogue.

L’agriculteur de 48 ans soupçonné d’être l’homme qui a enlevé la petite Berenyss avant de la déposer à 120 km de son domicile a été mis en examen et écroué mercredi soir. L’homme a reconnu les…   29 avril 2015 L’affaire Dupont de Ligonnès relancée par la découverte d’ossements?

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Trois personnes ont été blessées, dont deux grièvement, quand trois hommes cagoulés ont ouvert le feu ce jeudi 30 avril à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, à l’entrée d’une cité connue pour abriter du trafic de drogue, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon lui, la police a saisi « énormémement d’armes à feu à Saint-Ouen ces derniers mois même s’il y a hélas encore trop d’armes en circulation ».  La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l’enquête sur cette agression, dont les motifs restent pour l’heure inexpliqués. 1er mai : à quoi les syndicats servent-ils en 2015 ? À la veille de la fête du Travail, un sondage révèle que moins d'un Français sur deux juge les syndicats utiles.

D’après les premiers éléments de l’enquête, les trois individus ont tiré « en rafale », vers 16h00, sur un groupe de jeunes qui se trouvaient à l’entrée de la cité Emile-Gordon.  Ils sont ensuite parvenus à prendre la fuite à bord d’un véhicule, selon des sources policières, précisant que 21 douilles de calibre 9 mm avaient été retrouvées sur place.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Trois personnes ont été blessées, dont deux grièvement, après avoir été prises pour cible jeudi à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, par quatre individus cagoulés, qui sont parvenus à prendre la fuite, a-t-on appris de sources concordantes. "Quatre individus cagoulés ont foncé sur les victimes, ont tiré à plusieurs reprises avant de prendre la fuite à bord d’un véhicule", ont décrit ces sources, précisant qu’une "douzaine de douilles" avait été retrouvées sur le sol. Pronostic vital engagé.

L’agression a eu lieu vers 16 heures, au sein de la Cité Cordon, à Saint-Ouen, une ville située juste de l’autre côté du périphérique, au nord de Paris. "Les pompiers sont sur place: trois individus ont été blessés, deux sont dans un état grave" et leur pronostic vital est engagé, a ajouté une source judiciaire.

C’est une guerre de territoires pour le trafic de stupéfiants qui se joue à Saint-Ouen, avec des bandes qui règlent des comptes", poursuit le syndicaliste policier. "Beaucoup de points de deal référencés". "Saint-Ouen est une plaque tournante du trafic de stupéfiants, du fait de la proximité de Paris, et donc d’acheteurs parisiens potentiels en masse.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Une fusillade a éclaté ce jeudi dans la cité Cordon à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), faisant trois blessés dont deux graves.

Une fusillade a eu lieu ce jeudi dans la cité Cordon à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), haut lieu du trafic de drogue, faisant au total trois blessés.

Pourquoi "La Marseillaise" s'appelle-t-elle ainsi? Plus de 4. 000 communes de France sont récompensées pour leur fleurissement par le label "Villes et Villages Fleuris". "FranceSoir" vous a sélectionné cette semaine 5 villes labellisées dans lesquelles il fait bon se promener.

Lire la suite sur www.francesoir.fr…

Saint Ouen, Saint Denis, etc, cette très proche banlieue nord devient de moins en moins fréquentable même quans il ne s’agit que de la traverser. EN IMAGES. EN IMAGES.

Peut-être que, au lieu de se promener partout en avion et de batifoler, même à l’Elysée, ou de nommer ses copains et copines qui se servent à pleines poignées dans le trésor public, « moi président je » pourrait y aller faire un tour!

Des coups de feu ont été tirés mercredi soir par deux hommes, qui sont parvenus à prendre la fuite.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Trois personnes ont été blessées, dont deux grièvement, après avoir été prises pour cible jeudi à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) par quatre individus cagoulés, qui sont parvenus à prendre la fuite, a-t-on appris de sources concordantes. «Quatre individus cagoulés ont foncé sur les victimes, ont tiré à plusieurs reprises avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule», ont décrit ces sources, précisant qu'une «douzaine de douilles» avait été retrouvées sur le sol.

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l’incitation à la haine raciale et à la discrimination, l’appel à la violence ; la diffamation, l’injure, l’insulte et la calomnie ; l’incitation au suicide, à l’anorexie, l’incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d’auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. – De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. – D’autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés. De même, 20Minutes. fr respecte tous les engagements de ses lecteurs, mais n’autorise pas le prosélytisme.

L'agression a eu lieu vers 16h Cité Cordon, à Saint-Ouen, une ville située juste de l'autre côté du périphérique, au nord de Paris.  «Les pompiers sont sur place: trois individus ont été blessés, deux sont dans un état grave» et leur pronostic vital est engagé, a ajouté une source judiciaire.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…