Free va dédommager des abonnés 3G après un accord avec l'UFC-Que choisir

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ces indemnisations concernent les clients disposant du forfait à 19,99 euros par mois, ou 15,99 euros par mois s’ils sont déjà abonnés fixe chez Free, rappelle par ailleurs l’association. « L’opérateur s’engage à régler de bonne foi les cas de contestation qui lui auront été directement signalés par les abonnés, ou alors par l’intermédiaire de l’UFC-Que choisir », ajoute le communiqué.

L’association de consommateurs UFC-Que choisir a annoncé mercredi 31 mai avoir obtenu de l’opérateur de téléphonie Free qu’il dédommage des abonnés à la 3G ayant subi des désagréments entre janvier 2012 et octobre 2015.

Dernier entré sur le marché, en 2012, l’opérateur Free est également le dernier à construire son réseau mobile et dispose actuellement d’un contrat d’itinérance avec son concurrent Orange afin d’offrir une couverture nationale à ses abonnés.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Remplissez le formulaire disponible en ligne dans l’espace Abonné de Free Mobile pour pouvoir prétendre à une défalcation de 12 euros maximum sur votre prochaine facture pendant 12 mois et en échange de quoi vous vous engagez à ne pas entamer de poursuite à l’encontre de Free Mobile pour la qualité de son réseau 3G.

Se basant sur une enquête réalisée en 2013 portant sur la qualité du réseau 3G de Free Mobile qui utilisait alors l’itinérance chez Orange, l’UFC Que Choisir a conclu à un bridage des débits et des usages pour les abonnés et a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux.

Mécontent du réseau 3G de Free Mobile ? 4 Ans après avoir déposé une plainte pour pratiques commerciales trompeuses, l’UFC Que Choisir vient enfin de recevoir une conclusion positive envers l’opérateur Free Mobile et sa maison mère Illiad.

Lire la suite sur www.lemondenumerique.com…

L’UFC-Que Choisir a néanmoins déposé plainte contre l’opérateur en janvier 2013, l’accusant de pratiques commerciales trompeuses, en vertu du code de la consommation. «Ces problèmes affectent très clairement les usages si bien qu’il ne paraît pas abusif de dire que Free Mobile ne respecte pas son contrat avec les consommateurs», expliquait à l’époque l’organisation. «De manière trop récurrente, l’accès à divers services est malaisé, voire impossible.

Sont concernés les abonnés aux forfaits Free à 19,99 euros par mois ou à 15,99 euros par mois «qui auraient pu subir des désagréments entre janvier 2012 et le 20 octobre 2015 lors de l’utilisation des services 3G», précise l’UFC-Que Choisir.

Dès le lancement de Free mobile, des lenteurs avaient pu être observées lorsque l’opérateur recourrait au réseau d’Orange, avec lequel il avait conclu un accord d’itinérance.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

C’est le motif de la plainte déposée en janvier 2013 par l’UFC Que Choisir contre Free Mobile, accusé de fournir un service 3G défectueux lorsque les abonnés basculaient en itinérance sur le réseau d’Orange.

Rappelons que pour étayer sa plainte en 2013, UFC Que choisir avait publié une enquête explosive sur le réseau 3G de Free Mobile dont la qualité se montrait fort dégradée en itinérance chez Orange.

Selon les modalités d’un accord entre les deux parties et validé par le tribunal en octobre 2015, les abonnés ont aujourd’hui la possibilité de réclamer une indemnisation à hauteur de 1 euro par mois dans la limite de 12 euros maximum. Une somme faible donc.

Lire la suite sur www.01net.com…

A ce moment-là, un an après le lancement de l’opérateur mobile, l’association s’était insurgée contre la mauvaise qualité du réseau.  En 2012, 78 % des utilisateurs Free Mobile souhaitant regarder une vidéo sur YouTube étaient insatisfaits, contre 10 % chez les autres opérateurs.

Suite à un accord entre l’association de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir et Free Mobile, les abonnés Free Mobile s’estimant lésés par la qualité du réseau 3G seront éligibles à un remboursement.

L’opérateur Free Mobile va dédommager ses clients, abonnés entre janvier 2012 et octobre 2015, qui seraient mécontents de la qualité du réseau 3G.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Les détails ne sont pas encore communiqués mais le visuel affiché sur le site de son fidèle partenaire venteprivee. com nous laisse penser qu’il s’agira d’une promotion sur l’offre Freebox Crystal.  Rappelons que lors des précédentes opérations, la Freebox Crystal était proposée à seulement 1. 99€ par mois avec l’option TV et ce pendant 12 mois.

La plainte déposée par l’UFC QUE choisir en 2013 à l’encontre de Free Mobile à la suite des réclamations de certains abonnés insatisfaits lors de l’utilisation des services 3G fournis par l’opérateur est soldée.

Nous apprenons également que Free Mobile a conclu un accord avec l’association UFC Que Choisir et s’engage à indemniser à hauteur de 12€ ses abonnés insatisfaits lors de l’utilisation des services 3G entre 2012 et 2015.

Lire la suite sur www.edcom.fr…

Il a été validé par un juge et vient clore une action de groupe engagée à la suite de réclamations d’abonnés insatisfaits des services 3G fournis par Free Mobile avec son forfait à 19,99 euros entre 2012 et 2015. À l’époque, le quatrième opérateur dépendait beaucoup du réseau 3G d’Orange dans le cadre du contrat d’itinérance mobile conclu entre les deux concurrents.

Dans le cadre d’un accord amiable conclu avec UFC-Que Choisir, l’opérateur va rembourser d’un montant allant jusqu’à 12 euros les abonnés au forfait 3G ayant subi des désagréments entre 2012 et 2015.

Les abonnés éligibles au dédommagement sont ceux qui étaient abonnés au forfait à 19,99 euros pendant la période concernée entre janvier 2012 et le 20 octobre 2015, et qui sont toujours clients.

Lire la suite sur bfmbusiness.bfmtv.com…

Lire la suite sur www.phonandroid.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn