François Bayrou refuse de se rallier à François Fillon

Le conseil national de l’UDI a mandaté une délégation de quatre élus (Jean-Christophe Lagarde, Laurent Hénart, le président du Parti radical valoisien, et les deux présidents des groupes parlementaires, Philippe Vigier à l’Assemblée et François Zocchetto au Sénat) pour débattre avec François Fillon des «équilibres programmatiques» à venir.

Le président du MoDem a souligné que la lutte contre les inégalités était «le combat de sa vie». «Il faut du changement en France mais il doit être juste, sinon François Fillon perdra l’élection présidentielle», a pronostiqué le centriste.

Mardi soir, Hervé Morin, le président du Nouveau Centre (affilié à l’UDI), a annoncé la tenue d’un congrès fondateur le 11 décembre pour porter sur les fonts baptismaux un nouveau parti, aux côtés de Maurice Leroy, l’un des rares centristes qui avait soutenu Nicolas Sarkozy lors de la primaire.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Déterminé à proposer une alternative au projet de la droite, François Bayrou assure qu’il va « organiser une série de rencontres publiques » sur tous les sujets de discorde avec le candidat des Républicains afin de « proposer de solutions différentes ».

Le président du Modem n’a pas répondu à la question mais a instruit le procès du programme économique de François Fillon, qu’il estime « dangereux pour l’alternance ».

Interrogé ce mercredi au JT de France 2, François Bayrou a continué d’entretenir le suspens autour de sa candidature à l’élection présidentielle. Ira ? Ira pas?

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Invité ce mercredi soir de France 2, le patron du Modem a redit tout le mal qu’il pensais du programme de François Fillon et surtout a montré qu’il pensait très sérieusement à se présenter pour la quatrième fois à la présidentielle. «Je n’exclus rien, je ne ferme aucune porte», a-t-il répondu à la question d’une éventuelle candidature. «Je veux l’alternance mais le projet de François Fillon est dangereux pour l’alternance», a assuré François Bayrou.

Invité ce mercredi soir de France 2, François Bayrou a redit tout le mal qu’il pensais du programme de François Fillon et surtout a montré qu’il pensait très sérieusement à se présenter pour la quatrième fois à la présidentielle.

Invité ce mercredi soir de France 2, François Bayrou a redit tout le mal qu’il pensais du programme de François Fillon et surtout a montré qu’il pensait très sérieusement à se présenter pour la quatrième fois à la présidentielle.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Le maire de Pau, qui avoue avoir « des échanges directs » avec l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, entretient volontairement le flou, alors que François Fillon a déjà indiqué qu’il ne ferait pas de concession sur son programme.

Simplement, le projet qui est celui de François Fillon est dangereux pour l’alternance », a-t-il répété, comme il l’avait déjà dit pendant l’entre-deux-tours de la primaire de la droite.

Le président du MoDem est resté mystérieux sur un possible ralliement à François Fillon, comme sur l’éventualité d’une candidature en 2017.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Alors que la victoire François Fillon paraissait inéluctable dans la soirée du 27 novembre, le maire de Pau avait rédigé un communiqué contre le programme du candidat victorieux de la primaire de la droite et du centre : « Ce programme pose en réalité de nombreuses questions aux citoyens et à notre société, qui vont apparaître dans les semaines qui viennent.

Face à la victoire de François Fillon, le président du MoDem a ménage le suspens sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle 2017.

Il arriverait donc loin derrière François Fillon (29%) et Marine Le Pen (23%), mais aussi Emmanuel Macron (12%), Jean-Luc Mélenchon et François Hollande (7,5) en cas de candidature pour le président sortant. ÉDITO – Le leader de En Marche est crédité de 15% des voix à l’élection présidentielle selon notre sondage.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Sur France2, il a aussi demandé des explications sur la dérégulation du temps de travail, s’alarmant que le projet de François Fillon conduise à la disparition des heures supplémentaires.

Depuis que le député de Paris est le candidat de la droite à la présidentielle, François Bayrou ne sait plus sur quel pied danser.

François Bayrou pointe aussi régulièrement l’absence de vision sur l’Union européenne ou la question de l’environnement qui n’a pas été abordée pendant la primaire.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

Et d’affirmer que les propositions de la droite, en l’état, vont contribuer à "l’accroissement continuel des inégalités". "Autrement dit, ceux qui ont peu, il faut qu’ils aient moins, et ceux qui ont plus, il faut qu’ils aient plus. " "Certes il ne faut pas moins de travail, mais il faut aussi le payer davantage.  Et à droite, personne ne le dit", a encore ajouté le maire de Pau, reprenant d’une certaine manière le slogan très sarkozyste ‘travailler plus pour gagner plus". "Je n’exclus rien, je ne ferme aucune porte", a enfin lâché François Bayrou, alors que le journaliste David Pujadas l’interrogeait sur une éventuelle candidature à l’élection présidentielle depuis 10 minutes.

François Bayrou a choisi le 20 heures de France 2 pour sortir de son silence. 30 novembre 2016 Hollande doit-il se soumettre à la primaire de la gauche? 30 novembre 2016 Le service militaire fera-t-il son retour? 2016 © Le Journal du Dimanche. Le Site LeJdd. fr est édité par Lagardère Digital France.

Invité mercredi du 20 heures de France 2, le centriste François Bayrou a menacé de se lancer dans la course à l’Elysée si François Fillon, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre, n’infléchissait pas son programme.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Par conséquent, « je n’exclus rien, je ne ferme aucune porte » quant à une candidature à la prochaine présidentielle, a lancé le maire de Pau qui soutenait Alain Juppé à la primaire et avait prévenu qu’il sera au départ en 2017 si Nicolas Sarkozy emportait l’élection.  « Il faut du changement en France et s’il n’est pas juste, François Fillon perdra l’élection présidentielle », a estimé aussi le maire de Pau.

« Il faut du changement en France et s’il n’est pas juste, François Fillon perdra l’élection présidentielle », a estimé aussi le maire de Pau après avoir largement critiqué un programme « qui prend aux pauvres pour donner aux riches ».

« Je vais, à partir de cette semaine, avec mes amis, organiser des rencontres publiques sur chacun (des) sujets qui nous inquiètent (… ) dans le but que nous puissions proposer des solutions différentes aux mêmes questions », a encore expliqué François Bayrou, évoquant notamment la fonction publique.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Le président de l'UDI Jeunes 44, Hugo Oillic, conseiller municipal à Orvault, est signataire d'un appel national des jeunes centristes à soutenir la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, plutôt que François Fillon. "Nous avons une … Présidentielle 2017.

François Bayrou a déclaré mercredi ne pas exclure de se présenter à l'élection présidentielle de 2017 après la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre.

Trois jours après la victoire de François Fillon au second tour de la primaire de la droite et du centre, le président du MoDem était l'invité du journal de 20 heures de France 2. "Je vais à partir de cette semaine, avec mes amis, organiser des …

Lire la suite sur news.google.fr…