Football : le PSG, le « respect » et les supporteurs

Ce clic infinitésimal a vite été repéré et répercuté, suscitant la colère d’une partie des supporteurs parisiens, pour lesquels ce genre de fantaisie, sur fond de rivalité bien connue avec l’OM, n’est pas acceptable et témoigne d’un « manque de respect » envers le club et eux-mêmes.

Dimanche soir lors de PSG-Guingamp, l’entrée en jeu du joueur ayant été sifflée par une partie du public, les commentateurs de Canal+ y sont allés de leurs propres déplorations : « On se demande dans quelle société on vit.

D’un point de vue extérieur au supportérisme, le petit cœur attribué par Thomas Meunier à une image de tribune marseillaise relève d’une sorte d’élégance ou de fair-play très sportif, consistant à féliciter un rival pour une belle réalisation.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Des supporters parisiens du Collectif ultras Paris (CUP) ont sifflé, dimanche 29 avril, le défenseur belge du PSG Thomas Meunier, lors du match face à Guigamp, au Parc des Princes, pour la 35e journée de Ligue 1.

« Le respect n’est pas négociable »Thomas Meunier a été bruyamment sifflé par la tribune Auteuil, qui accueille les ultras du CUP depuis octobre 2016, d’abord à l’annonce de son nom puis au moment de son entrée en jeu, à la 64e minute et alors que Guingamp menait 1-0.

« Contrairement à vos contrats, le respect n’est pas négociable », « respectez l’institution PSG ou cassez-vous », ont aussi plaidé ces supporters sur deux banderoles.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Déjà assuré du septième titre de champion de son histoire depuis deux semaines et son carton contre Monaco (7-1), le PSG a perdu ses premiers points à domicile de la saison dimanche soir contre Guingamp (2-2), en clôture de la 35e journée, effaçant un déficit de deux buts pour éviter la défaite.

Mis en cause, sans être nommément cité, Neymar, toujours en convalescence au Brésil près de deux mois après son opération du pied droit, n’était évidemment pas là, au contraire de Dani Alves et Thomas Meunier.

Et si le défenseur brésilien, qui s’est dit prêt à retourner « demain » au Barça, a été épargné, le Belge, qui a « liké » une photo des tifos du rival marseillais sur Twitter, a eu le droit à un traitement particulier.

Lire la suite sur www.sports.fr…