Football : à Lille, la violence n’est pas que sur le terrain

Les images montrent un groupe de 200 à 300 supporteurs du LOSC envahir la pelouse du stade Pierre-Mauroy après un match nul concédé contre Montpellier (1-1) et, pour certains, s’en prendre physiquement à ceux qu’ils encourageaient encore quelques minutes auparavant.

Lire aussi :
 

Football : les supporteurs du LOSC assument l’envahissement du terrain, pas les violences

Depuis que l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois Gérard Lopez a repris le LOSC à l’été 2016, les supporteurs voient leur club évoluer comme dans une mauvaise partie de Football Manager, à moins qu’il s’agisse d’une métaphore d’un sport dans lequel le néolibéralisme le plus assumé tient les joueurs pour des actifs, sur lesquels on spécule avec l’argent de fonds vautours en une-deux avec des paradis fiscaux.

Pas vraiment convaincue par le montage financier de Lopez, la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du football français, a interdit le LOSC de recrutement et le menace d’une rétrogradation administrative, qui pourrait s’ajouter à celle sur le terrain.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…