Fête des Mères : depuis quand rendons-nous hommage aux mamans ?

On retrouve la trace d’une tradition similaire en Angleterre à partir du XVIe siècle.

En France, il faut attendre le début du XXe siècle pour observer l’apparition d’une célébration des mères de famille.

La Première Guerre mondiale va donner de l’ampleur à cette tradition, lorsque le Colonel La Croix-Laval créer une « Journée des Mères » à Lyon pour rendre hommage à toutes les femmes ayant perdu leur fils ou leur mari pendant la guerre.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

On la trouve parfois ringarde, on lui reproche son côté commercial, on n’aime pas son origine pétainiste, mais elle touche à chaque fois le coeur des mamans: la Fête des Mères.

Même si nous avons tous en mémoire, les cadeaux préparés comme elles le peuvent par les maîtresses d’école, les fameux colliers de pâtes ou autres boîtes de camemberts pailletés.

Le grand classique et qui fait toujours plaisir, c’est le bouquet de fleurs.

Lire la suite sur www.francebleu.fr…

Sans casser sa tirelire, avec un simple mot doux et petit bisou, elles sont, en effet, 96 % à déclarer aimer qu’on leur dise un « Bonne fête, Maman ! »

Les cadeaux passent au second plan même si plus de huit mamans sur dix (81 %) en reçoivent chaque année, de leur enfant.

Autre enseignement de cette étude : plus de trois-quarts (77 %) d’entre elles ne demandent pas la lune mais affirment au contraire largement préférer le fameux collier de nouilles, ou coffret à bijoux sculpté dans une boîte à camembert, aux cadeaux achetés.

Lire la suite sur www.letelegramme.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Puis on la retrouve au XVe siècle au Royaume-Uni et au début du XXe siècle aux Etats-Unis, telle qu’on la connait aujourd’hui, avant qu’elle ne soit adoptée par d’autres pays européens.

Ce n’est donc pas une création du maréchal Pétain, mais sous son impulsion, elle devient selon Pascal Riché une « célébration quasi-liturgique, la mère étant mise sur un piédestal » par le régime de Vichy et tous les Français sont incités à célébrer la maternité.

En 1942, le maréchal Pétain s’adresse à la radio aux femmes en ces termes : « Vous seules savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui font les hommes sains et les peuples forts.

Lire la suite sur www.lindependant.fr…

Maman, je peux tenter de faire pour toi tout ce que tu as fait pour moi, mais je sais que je n’y parviendrai jamais.

Je voudrais donc t’offrir une marque de tout l’amour que j’éprouve pour toi.

Maman, tu ne sais peut-être pas combien je t’aime, et c’est certainement parce que je ne l’exprime pas, mais mon cœur s’ouvre quand je rentre et que je te vois.

Lire la suite sur fr.aleteia.org…

C’est un peu jeune pour se souvenir de beaucoup de choses de « quand j’étais petite », mais y a bien quelques trucs…
La moussaka du dimanche soir, la chanson pour m’endormir, la bataille pour avoir mon papier peint dans ma nouvelle chambre de « l’appartement de maman qui vit toute seule maintenant », mon premier vélo et, bien sûr, Queen à tue-tête le week-end pour faire le ménage (avec le recul, elle devait bien se marrer avec l’aspirateur – rapport au clip).

Ensuite, ma mère est devenue un portrait, le dernier qu’on a fait d’elle, installé dans un cadre plutôt joli qu’on m’a offert après son enterrement.

Elle m’a fait tout un cake quand je suis partie de la maison faire mes études.

Lire la suite sur www.madmoizelle.com…

Les mamans du Bénin,  à l’instar de leur soeurs du monde entier,  célèbrent en ce dimanche 29 mai 2016, La fête des mères.

La rédaction de votre site vous propose un bref aperçu historique d’une fête qui permet désormais de témoigner son amour à sa maman.

En 1908, lesÉtats-Unis développent la Fête des mères moderne telle qu’on la fête de nos jours, en instaurant le Mother’s Day, en souvenir de la mère de l’institutrice Anna Jarvis.

Lire la suite sur beninwebtv.com…