Fausse mort de Babtchenko: Le journaliste se justifie face aux critiques

MISE EN SCENE Le procédé a été justifié comme nécessaire pour déjouer une tentative d’assassinat réelle organisée, selon Kiev, par les services secrets russes…

« Mon but était de rester en vie ».

Le journaliste russe Arkadi Babtchenko est monté au créneau ce jeudi pour justifier l’incroyable mise-en-scène de son faux assassinat, qui a suscité une levée de boucliers.

Le procédé a été justifié comme nécessaire pour déjouer une tentative d’assassinat réelle organisée, selon Kiev, par les services secrets russes, visant Arkadi Babtchenko mais aussi une trentaine d’autres personnes.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Donné pour mort mardi soir, abattu de trois balles dans le dos, Arkadi Babtchenko est réapparu au grand jour mercredi lors d’une conférence de presse au cours de laquelle a été révélé que l’annonce de sa mort était une mise en scène des services de sécurité ukrainien (SBU) visant à déjouer un complot.

« Pour minimiser le danger, on a réfléchi à une légende selon laquelle je m’étais fait une entorse pour ne pas avoir à sortir de chez moi », a raconté jeudi Arkadi Babtchenko, un reporter chevronné qui s’est fait connaître grâce à des livres sur les guerres de Tchétchénie, auxquelles il a participé comme soldat.

Mais le jour dit, tout s’est fait dans la précipitation: « Ils commençaient à mettre la pression sur le gars (l’exécutant, ndlr), parce qu’ils lui avaient donné trois semaines pour le meurtre ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

L’assassinat du journaliste russe critique du Kremlin Arkadi Babtchenko était une mise en scène de l’Ukraine, invraisemblable opération visant, selon ce pays, à déjouer un meurtre commandité par la Russie.

Face aux caméras, en pull à capuche sombre, le journaliste qui s’est exilé à Kiev a expliqué avoir participé à cette mise en scène dans le cadre d’une « opération spéciale » préparée depuis deux mois.

Mardi, Kiev avait donc fait savoir que le journaliste et écrivain russe virulent critique du Kremlin, Arkadi Babtchenko, avait été tué par balle mardi soir, dans son domicile de la capitale uklrainienne.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Lire l’édito du « Monde » :   Ukraine : une manipulation toxique

Mercredi, jour de la révélation de l’opération, les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont justifié cette opération d’envergure par l’existence d’un contrat d’assassinat visant Arkadi Babtchenko, vif critique du pouvoir russe, dont ils ont informé ce dernier il y a deux mois, selon le responsable du SBU, Vassyl Grytsak.

Arkadi Babtchenko a dit avoir accepté de jouer le jeu pour ne pas subir le sort de Sergueï Skripal, l’ancien agent double russe empoisonné avec un produit innervant au début de mars en Angleterre :

Le journaliste a, par ailleurs, déclaré avoir été informé en 2017 de possibles menaces pour sa vie, ajoutant qu’il avait d’abord eu du mal à y croire.

Selon les renseignements récoltés par le SBU, un Ukrainien aurait été approché par les services de sécurité russes pour engager un homme et lui commanditer l’assassinat d’Arkadi Babtchenko, pour la somme de 40 000 dollars : 10 000 lui sont donnés en avance, et 30 000 lui sont promis après le meurtre.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…