Fashion Week Couture : Dior en imaginaires modernes

Cette modernité se lit dans la manière dont les modèles avancent résolument, mains dans les poches ; elle tient à ces souliers, ancrés dans la réalité ; elle s’exprime dans ces bijoux échappés au temps perdu ; elle se nourrit de l’évidence d’une palette de blancs, de bleu, de cobalt, de prune, de kaki, s’enrichit de la beauté des matières.

Et le tout de conjuguer force d’un propos acéré et sans concession et délicatesse hypra-féminine quand le corps se couvre d’une manière de résille-côte de maille, qualifiée de « gilet bijou cannage », ou quand un mini-débardeur vient jouer les corsets contemporains pour élancer la silhouette.

Ainsi le décor même du défilé est un palimpseste de la passion florale de Christian Dior : rien de littéral dans cet ensemble architecturé de plaques de verres dessinant un jardin suspendu aux allures de Nymphéas d’aujourd’hui auquel répond un catwalk violet sur lequel sont posés des manières de fruits de céramiques de couleur.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Un défi paradoxal que, dans le film captivant qu’il lui consacre, Frédéric Tcheng rend palpable en suivant l’impétrant au Centre Pompidou, où il emprunte ses imprimés futuristes aux tableaux contemporains, et dans la maison rose de Christian Dior, à Granville, où il se rend en. «Dior et moi» (en salles le 8 juillet) est le portrait de cet anti-Galliano, galvanisé par le challenge et assailli par le doute.

Raf Simons, 44 ans, un physique d’étudiant attardé en pull prêt-à-porter, une parole hésitant entre le flamand et l’anglais, débarque donc avenue Montaigne pour une mission impossible: imposer sa marque sans être infidèle à l’esprit du père fondateur.

Après le licenciement du Britannique John Galliano, qui a proféré des injures antisémites et déclaré sa flamme à Hitler, Bernard Arnault, le patron du temple de la haute couture, en confie la direction artistique à un jeune styliste belge.

Lire la suite sur bibliobs.nouvelobs.com…

CF »> 3 ambiances pour un style tropical assumé ! rsˆ;„}ƒ;qvsˆ »> Rendez-vous chez … €s‚oZwys€;~}ƒ€ƒ}w;qs‚‚s;~v}‚};rs;{o€wous;s‚;w;~sqwozs;@GDBCBF »> #PrêtàLiker : pourquoi cette photo de mariage est si spéciale ? ;€sozw‚s;„}‚€s;{sq »> Votre sex friend est-il en réalité votre mec ? tzw‚ »> Couple : savez-vous éviter le conflit ? ;}€uo{s;@GB? ‚;€o‚s »> Mariage : 9 lancers de bouquet complètement ratés ! }{« > Profil prénom  Quel homme est-il ?

Quel est votre poids idéal ? r;x}ƒ€;@GDBEEB »> Baptême de la princesse Charlotte : c’est le grand jour ! ;„€ow »> The Walking Dead : à quoi ressemblent les acteurs en vrai ? qsƒ€;@GBGC? s=b}ƒ;zs;‚vs{s=`sqs‚‚s;qzowƒs »> Recettes traditionnelles  Que faire avec ? €w†;rs;Zsq‚€wqs;rs;SZZS;@>? ;s†}‚wƒs;@GD??

Les princesses médiévales imaginées par Raf Simons se sont émancipées de leur habituel jardin, on voit de la peau, parfois beaucoup, les jeunes filles d’ordinaire si sages portent des robes en dentelle finement rebrodées, sages en apparence, mais elles dégagent une tension presque sexuelle.

Lire la suite sur www.elle.fr…

Une robe blanche très fluide et translucide, dont seules les épaules marquées peuvent nous donner un indice sur sa structure : c’est celle qui a ouvert le défilé Haute Couture Automne-Hiver 2015/2016 de Dior tout à l’heure au Musée Rodin.

Sur certains modèles, on retrouve l’héritage de Christian Dior réinterprété par Raf Simons, à la tête de la direction artistique de la maison. c’est le cas de la robe verte et blanche fleurie, dont la taille est très marquée et le bas très volumineux, s’arrêtant au niveau des chevilles.

La collection Dior Haute Couture étant destinée à l’Automne-Hiver 2015-16, les manteaux et vestes ont donc fait leur apparition. Leur point commun ?

Lire la suite sur www.meltyfashion.fr…