Ex-espion empoisonné : Londres juge «très probable» que la Russie soit «responsable»

Theresa May a fortement suspecté, ce lundi, la Russie d’être «responsable» de l’empoisonnement de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury.

Soulignant que le produit innervant utilisé contre l’ex-agent double et sa fille Youlia était une substance «de qualité militaire» développée par la Russie, Theresa May a donné jusqu’à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l’Organisation pour la prohibition des armes chimiques.

«C’est un numéro de cirque devant le Parlement britannique», a affirmé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, citée par des agences de presse russes.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

La première ministre britannique, Theresa May, a donné jusqu’à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l’Organisation pour la prohibition des armes chimiques.

Soulignant que l’agent innervant utilisé contre M. Skripal et sa fille Ioulia était une substance « de qualité militaire » développée par la Russie, Mme May a donné jusqu’à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l’Organisation pour la prohibition des armes chimiques.

Si la Russie ne fournit aucune réponse crédible, la Grande-Bretagne conclura que cet acte équivaut à un usage de la force sur le territoire britannique, a-t-elle conclu.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

La cheffe du gouvernement britannique Theresa May devait s’exprimer lundi vers 17H30, une allocution au cours de laquelle elle pourrait désigner un responsable et annoncer des mesures de rétorsion, avançaient des médias britanniques.

Interrogé plus tôt lundi sur les allégations de ces médias concernant une éventuelle implication de Moscou, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait répondu n’avoir « pas entendu de déclarations de responsables politiques britanniques selon lesquelles la Russie est impliquée ».

« Le citoyen russe mentionné avait travaillé pour l’un des services secrets britanniques, l’incident s’est passé sur le territoire britannique et ce n’est d’aucune façon le problème de la Russie, encore moins de ses dirigeants », a-t-il ajouté au cours d’un point de presse.

Lire la suite sur www.rtbf.be…