Etats-Unis : l’heure sonne pour Tillerson

Quinze mois plus tard, après un passage qui ne restera pas dans l’histoire, hormis pour sa brièveté, l’aventure de Tillerson au département d’Etat a pris fin sèchement, mardi, d’un simple message sur Twitter.

Donald Trump n’aurait jamais digéré que son secrétaire d’Etat le traite (en son absence) de «débile» à l’issue d’une réunion au Pentagone.

«Enigme»
Peu influent, isolé au sein de l’administration, déchargé de plusieurs dossiers clés (Proche-Orient, Mexique) par le gendre du président, Jared Kushner, Rex Tillerson s’est toutefois refusé à démissionner.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Merci à Rex Tillerson pour ses services », a ainsi écrit Donald Trump sur le réseau social.

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 13 mars 2018Le remplacement de Rex Tillerson à la tête de la diplomatie américaine n’est pas vraiment une surprise, tant les discours des deux hommes avaient pris des directions opposées ces derniers mois.

Une nouvelle équipe pour parler avec la Corée du NordAutre raison avancée : Donald Trump, qui a annoncé la semaine dernière être d’accord pour participer à un sommet inédit avec le leader nord-coréen Kim Jong-un, souhaiterait avoir une équipe remaniée au département d’Etat pour aborder ces négociations historiques avec la Corée du Nord.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Nommé mardi 13 mars à la tête du département d’État par Donald Trump, cet ancien militaire dont l’habileté diplomatique reste un mystère avant des négociations historiques avec la Corée du Nord, remplace ainsi Rex Tillerson, l’ancien chef controversé de sa diplomatie.

Donald Trump, qui voulait une nouvelle équipe avant les négociations historiques avec la Corée du Nord, selon un haut responsable américain, a donc mis fin à plusieurs mois d’incertitudes, en annonçant la nomination de Mike Pompeo sur Twitter.

Mike Pompeo, contrairement à Rex Tillerson, a réussi à se faire une place de choix dans l’entourage proche de Donald Trump, notamment au sujet de la politique menée face à l’Iran ou à la Corée du Nord.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Donald Trump a annoncé mardi dans un tweet matinal le départ de son chef de la diplomatie Rex Tillerson, remplacé par l’actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Il a également nommé Gina Haspel à la tête de l’agence de renseignement.

Donald Trump voulait une nouvelle équipe avant les négociations historiques avec la Corée du Nord, a expliqué un haut responsable américain.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…