EN IMAGES. Terrorisme : Bruxelles, une capitale au ralenti

Dans un communiqué titré «Suite des attentats à Paris – menace imminente en région bruxelloise», l’Organisation de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM), qui dépend du ministère belge de l’Intérieur,a déclaré samedi que, suite à une nouvelle évaluation le niveau d’alerte terroriste est passé à un niveau 4, très grave, pour la région bruxelloise». EN DIRECT. «Le niveau 3 reste d’application pour le reste du pays».

Le chef du gouvernement a précisé que la menace concernait «plusieurs endroits de la capitale», justifiant ainsi le passage au niveau 4 de toute la région bruxelloise, de l’aéroport de Bruxelles ainsi que de Vilvorde, une commune en Flandre dont sont issus plusieurs jeunes qui se sont radicalisés.

La Belgique a élevé dans la nuit de vendredi à samedi au niveau maximal son niveau d’alerte terroriste pour la ville de Bruxelles, passant à un niveau 4.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

« Le quartier de Champs-Plaisants à Sens s’est animé tranquillement samedi 21 novembre au matin, après sa première nuit de couvre-feu.  On fait ses courses au petit centre commercial qui compte deux boulangeries, trois boucheries, une pharmacie, une supérette et deux salons de coiffure, on s’attarde au comptoir de l’un des trois cafés de la cité.  Hamed Zina a ressorti ses tables sous l’auvent, les plateaux de café et de thé à la menthe circulent, les hommes discutent en lisant le journal qui parle d’eux et de leur quartier.  Les caméras de télévision sont plus nombreuses que la veille. « Regarde, il y a même une télé italienne !  » lance un client. À midi, un petit cortège de voitures inhabituelles attire l’attention.  Le préfet de l’Yonne, Jean-Christophe Moraud, qui a pris vendredi 20 novembre l’arrêté imposant le couvre-feu de 22 heures à 6 heures du matin jusqu’à lundi 23 novembre dans le périmètre des Champs-Plaisants, et Marie-Louise Fort, la maire de Sens et députée de la troisième circonscription, viennent à la rencontre de la population.  Ils s’adressent davantage aux caméras qu’aux habitants pour faire passer leur message.  Le préfet évoque la perquisition intervenue dans la nuit de jeudi à vendredi et confirme la saisie « d’armes de poing » et de faux papiers d’identité « en majorité européens ».  Une personne a été assignée à résidence, indique-t-il, en refusant de donner plus de précisions sur une enquête qui relève désormais de l’autorité judiciaire ».

Le ministre de l’économie a affirmé aujourd’hui, lors d’une intervention à l’université du groupe social-démocrate « Les Gracques », que la société française devait assumer une « part de responsabilité » dans le « terreau » sur lequel le djihadisme a pu prospérer. « Le terreau sur lequel les terroristes ont réussi à nourrir la violence, à détourner quelques individus, c’est celui de la défiance », a-t-il affirmé. « Nous sommes une société dont au cœur du pacte il y a l’égalité, nous sommes une société où en moyenne l’égalité prévaut beaucoup plus que dans d’autres économies et d’autres sociétés », a noté le ministre.  Mais « nous avons progressivement abîmé cet élitisme ouvert républicain qui permettait à chacune et chacun de progresser.  Nous avons arrêté la mobilité » sociale, a-t-il déploré. « Je ne suis pas en train de dire que tous ces éléments sont la cause première du djihadisme.  C’est la folie des hommes, et l’esprit totalitaire et manipulateur de quelques-uns.  Mais il y a un terreau, ce terreau est notre responsabilité. où en est la situation à Bruxelles ?

Les Eagles of death metal, le groupe de blues-rock qui jouait vendredi 13 novembre au Bataclan, ont donné une première interview au site Vice, qui en diffuse aujourd’hui un court extrait.  Leur chanteur, Jesse Hughes, y dit : « une des raisons pour lesquelles tant de personnes ont été tuées, c’est que beaucoup refusaient d’abandonner leurs amis, et beaucoup se sont placés devant d’autres » pour les protéger. l’ambiance à Bruxelles, placée en niveau d’alerte maximale depuis ce samedi matin, est calme ce soir.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le pays a élevé samedi au niveau maximal son niveau d’alerte terroriste pour la ville de Bruxelles, a annoncé le centre national de crise OCAM, mentionnant « une menace précise et imminente ».

Ces mesures interviennent quelques heures après qu’un suspect arrêté en Belgique a été inculpé pour terrorisme par la justice belge en lien avec les attentats jihadistes qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre.

L’alerte terroriste a été passée au niveau 4 pour la région bruxelloise en raison d’un « risque d’attentat avec armes et explosifs », a indiqué le Premier ministre belge.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

La capitale belge a passé la journée de samedi en alerte maximum terroriste.  Face à une menace « imminente », le gouvernement belge a relevé dans la nuit de vendredi à samedi son niveau d’alerte à 4 pour la région bruxelloise, l’aéroport de Bruxelles et la commune flamande de Vilvorde, d’où sont issus plusieurs jeunes qui se sont radicalisés.

Cette décision a été prise en raison d’un « risque d’attentat tel que déroulé à Paris », a indiqué, l’air grave, le Premier ministre Charles Michel, avec pour cibles potentielles « les rues commerçantes, les manifestations, les lieux animés et les transports ».  Mesure la plus spectaculaire : la fermeture de toutes les stations de métro, au moins jusqu’à dimanche après-midi, avant une nouvelle réévaluation de la situation par les autorités.

Un concert de Johnny Hallyday a également été annulé samedi soir dans la capitale, où un important dispositif policier et militaire était déployé.  Et samedi soir, sur recommandation du bourgmestre (maire) de Bruxelles, la plupart des cafés et restaurants du centre-ville ont fermé leurs portes.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Attentats: Emmanuel Macron se recueille avec… « Nous allons faire des propositions concrètes, continuer à travailler pour avoir une initiative franco-allemande en réponse à ce qui vient de se passer, parce que ce n’est pas seulement un défi français, c’est un défi européen », a-t-il affirmé. « Nos sociétés attendent des réponses fortes, qui sont des réponses de défense, de sécurité (… ) mais aussi des réponses en profondeur sur nos économies », a ajouté le ministre. Plus de 12. 000 personnes, selon la police, ont marché dans les rues de Toulouse à l’appel de partis et organisations syndicales, dont la CGT et Solidaires, ou encore la Ligue des droits de l’Homme ou le MRAP, par solidarité envers les victimes des attentats du 13 novembre et leurs proches. 15000 à 20000 personnes à la #marche #hommage #Toulouse. #AttentatsParis pic. twitter.

Vendredi, l’un des deux hommes qui a exfiltré Salah Abdeslam de Paris, Hamza Attouh, a indiqué que le suspect avait été déposé à Laeken, qu’il semblait « extrêmement énervé », et qu’il aurait pu peut-être cacher une ceinture explosive sous sa doudoune, selon les déclarations de l’avocate d’Attouh, Maître Couquelet. « Tous les terroristes abattus à Paris en portaient une [de ceinture d’explosifs] », indique Le Soir, c’est la raison pour laquelle le journal juge « cohérent » que Salah Abdeslam « dispose toujours de la sienne ». Paris attentats. 3eme inculpé à #Bruxelles.

Le gouvernement belge a placé samedi la ville de Bruxelles en état d’alerte maximale et demande à la population d’éviter les lieux fréquentés en raison d’une menace « sérieuse et imminente », a annoncé un responsable gouvernemental belge.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

La Belgique a relevé son niveau d’alerte terroriste pour la ville de Bruxelles au maximum en raison d’un «risque d’attentat par des individus avec armes et explosifs», a affirmé samedi le premier ministre Charles Michel. «Cela résulte d’informations relativement précises d’un risque d’attentat tel que déroulé à Paris» a déclaré le premier ministre au siège du gouvernement.

Il a évoqué un «risque d’attentat par des individus avec armes et explosifs, peut-être même à plusieurs endroits en même temps», pour justifier le passage au niveau 4 de toute la région bruxelloise, de l’aéroport de Bruxelles ainsi que de Vilvorde, une commune en Flandre dont sont issus plusieurs jeunes qui se sont radicalisés.

Les agents de la Stib (Société des transports en commun bruxellois) s’efforcent de répondre aux voyageurs qui les mitraillent de questions. «Porte Louise, on y va comment? » «Bus 27 et après vous finissez à pied! ». «Il faut faire preuve de beaucoup de patience, certains réagissent bien, d’autres sont très mécontents», confie un agent. «Mon rôle est de donner le maximum d’infos.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

A Bruxelles, son aéroport et dans la région de Vilvorde, le niveau maximum d’alerte (4), qui correspond à une « menace sérieuse et imminente » a été décidé.

Cet homme, dont l’identité n’a pas été rendue publique, est le troisième à être inculpé en Belgique en lien avec les attentats.

Il a été interpellé près de la station balnéaire d’Antalya, en compagnie de deux Syriens qui devaient l’aider à franchir la frontière avec la Syrie, toujours selon l’agence.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…