En Espagne, l’exhumation de Franco aura bien lieu

Pedro Sanchez avait fait de l’exhumation de Franco d’el Valle de los Caidos (« la vallée de ceux qui sont tombés »), complexe monumental à 50 kilomètres de Madrid, l’un de ses principaux chevaux de bataille.

Lire aussi :   En Espagne, un décret pour exhumer la dépouille de Franco avant la fin de l’année

Les corps de quelque 27 000 combattants franquistes et de 10 000 opposants républicains reposent aussi à cet endroit, dans une crypte.

Devant la chambre, la vice-présidente du gouvernement, Carmen Calvo, a appelé à en finir avec « une anomalie extraordinaire qui consiste à avoir un dictateur dans un mausolée d’Etat et dans un lieu où il puisse être exalté ».

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

La dépouille de l’ex-dirigeant espagnol, qui repose actuellement dans son mausolée à Madrid, va être déplacée d’ici à la fin de l’année vers un lieu moins exposé.

Ils ont approuvé jeudi le décret du gouvernement socialiste autorisant l’exhumation des restes du dictateur Francisco Franco.

Devant la chambre, la vice-présidente du gouvernement, Carmen Calvo, avait appelé à en finir avec «une anomalie extraordinaire qui consiste à avoir un dictateur dans un mausolée d’État et dans un lieu où il puisse être exalté».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Les députés espagnols ont approuvé jeudi le décret du gouvernement socialiste autorisant l’exhumation des restes du dictateur Francisco Franco de son mausolée près de Madrid.

Le but du gouvernement est de mettre fin à une « anomalie démocratique », à un « mausolée de culte à un dictateur », a insisté vendredi Ander Gil, président du groupe socialiste au Sénat.

La rédaction vous conseille Manuel Valls prêt pour la conquête de Barcelone Catalogne : une relative unité autour des victimes de l’attentat des RamblasFranco, vainqueur de la terrible guerre civile espagnole (1936–1939) après un coup d’Etat, dirigea le pays d’une main de fer jusqu’à sa mort en 1975.

Lire la suite sur www.sudouest.fr…