EN DIRECT. FN : une rupture "totale" avec Jean-Marie Le Pen …

Louis Aliot fut jadis directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen. 1/2 L’entretien de JMLP dans ce torchon antisémite est parfaitement scandaleux et nos désaccords politiques désormais irréconciliables. 2/2 C’est aussi mépriser les militants qui se battent tous les jours pour défendre nos valeurs contre un système de + en + liberticide. 7 avril 2015 : Le président d’honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, affirme dans un entretien à l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol à paraître jeudi qu’il n’a « jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître ».

Louis Aliot, vice-président du Front national, a estimé mercredi que « les désaccords politiques » avec Jean-Marie Le Pen étaient « désormais irréconciliables » après l’entretien accordé par le fondateur du FN à Rivarol, « torchon antisémite ».

« Son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front national en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs », dénonce aussi Marine Le Pen. 10 h 32.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

People – à 12h15Tom Cruise a-t-il abandonné sa fille Suri ? le 08 avril 2015 à 10h36 , mis à jour le 08 avril 2015 à 13h43. pour-je[email protected]html’) » href= »# » rel= »nofollow »>Pour Jean-Marie Le Pen, le maréchal Pétain n’est pas un traîtrejean-marie le pen , marine le pen , fn PolitiqueL'interview de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol a scellé le divorce politique entre Marine Le Pen et son père.

Sous l’impulsion de Marine Le Pen des décisions seront prises rapidement. 1/2 L’entretien de JMLP dans ce torchon antisémite est parfaitement scandaleux et nos désaccords politiques désormais irréconciliables. 2/2 C’est aussi mépriser les militants qui se battent tous les jours pour défendre nos valeurs contre un système de + en + liberticide.

Pour Louis Aliot, également vice-président du parti, « les désaccords politiques » avec Jean-Marie Le Pen étaient « désormais irréconciliables » après l’entretien accordée par le fondateur du FN à Rivarol, journal qualifié de « torchon antisémite ».

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Paris – Après les nouvelles provocations de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol la rupture est désormais consommée entre le président d’honneur du FN et sa fille Marine Le Pen, qui compte bien l’empêcher de mener son dernier combat électoral, en Paca aux régionales de décembre.

Pour la première fois, la présidente du FN dépasse la simple condamnation des propos de son père, en annonçant son intention de l’empêcher de concourir à une élection au nom du Front national, le parti que Jean-Marie Le Pen a pourtant co-fondé en 1972, porté depuis à bout de bras et transmis à sa fille en 2011.

« Son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le FN en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs », assure-t-elle aussi.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Jean-Marie Le Pen n’a plus de visibilité au sein de son parti, il a besoin de se faire entendre, en usant de provocations, notamment antisémites.

Entretien avec Valérie Igounet, historienne, auteur de « Le Front national, de 1972 à nos jours » (Seuil), publié dans Ouest-France le 16 juin 2014 après le »dérapage » antisémite sur Patrick Bruel et de la « fournée ».

Il a besoin d’exister et de dire qu’il détient les rênes du parti, ce qui n’est plus vrai.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l’incitation à la haine raciale et à la discrimination, l’appel à la violence ; la diffamation, l’injure, l’insulte et la calomnie ; l’incitation au suicide, à l’anorexie, l’incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d’auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. – De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. – D’autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés. De même, 20Minutes. fr respecte tous les engagements de ses lecteurs, mais n’autorise pas le prosélytisme.

Pour la première fois, la présidente du FN dépasse la simple condamnation des propos de son père, en annonçant son intention de l'empêcher de concourir à une élection au nom du Front national, le parti que Jean-Marie Le Pen a pourtant co-fondé en 1972, porté depuis à bout de bras et transmis à sa fille en 2011.

Marine Le Pen réagissait elle-même à l’interview accordée par son père à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol, dans laquelle il annonce sa candidature aux régionales et défend le maréchal Pétain.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Le dernier motif d’exclusion donne en revanche plus de latitude à Marine Le Pen: un membre peut être exclu ou radié pour motif grave, sur décision notamment du président. “Les décisions du Conseil d’administration, du Bureau ou du président en matière disciplinaire sont sans appel et de convention expresse ne peuvent donner lieu à aucune action judiciaire quelconque sur les biens de l’association”, est-il précisé.

Jean-Marie Le Pen, Président d'honneur du FN, et Marine Le Pen, Présidente. BFMTV. com a pu consulter les statuts du Front national, qui définissent le cadre juridique du fonctionnement du parti.

Quant à la présidence d’honneur, les statuts précisent à l’article 11-bis que ce membre est nommé par le Congrès du FN, et qu’il doit pour cela avoir au préalable « accompli deux mandats comme président du Front national, pendant une durée de cinq ans ».

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Front national : rupture entre Jean-Marie Le Pen et Marine Le PenLes propos de Jean-Marie Le Pen dans le journal Rivarol ont provoqué la colère de Marine Le Pen.

Dans un communiqué de presse, elle lâche : « Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale, entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. (… ) J’ai informé Jean-Marie Le Pen que je m’opposerai (… ) à sa candidature en Provence-Alpes-Côte d’Azur ».

Ce dernier estime que « Jean-Marie Le Pen a exprimé une position qui marque une rupture totale, définitive, irréconciliable avec la position du Front national ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…