En Chine, dernière « grand-messe de printemps » avant le 19e Congrès du parti

La session annuelle de l’Assemblée nationale populaire (APN) – le parlement chinois – s’est ouverte dimanche 5 mars au matin avec le rapport d’activité du gouvernement, présenté par le premier ministre Li Keqiang.

Toute une partie du discours de Li Keqiang a été consacrée à réaffirmer l’ardente obligation de « suivre la direction du Comité central avec pour noyau dur le camarade Xi Jinping » – M. Xi étant désormais officiellement désigné ainsi depuis le plénum du parti de l’automne 2016.

L’enjeu du 19e Congrès, lors duquel Xi Jinping doit se succéder à lui-même pour un nouveau mandat de cinq ans, est la composition du prochain bureau politique (dont onze des actuels 25 membres doivent partir à la retraite), et de son comité permanent (cinq des membres en dehors de Xi Jinping, 63 ans, et de son premier ministre Li Keqiang, sont appelés à prendre leur retraite).

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

« On attend une croissance d’environ 6,5%, même si nous nous efforcerons de faire mieux », a déclaré le Premier ministre Li Keqiang devant les près de 3.000 membres du Parlement chinois (ANP).

En ouvrant la grand-messe annuelle de la chambre d’enregistrement du régime, sous les ors du Palais du peuple, M. Li a joué les équilibristes, alternant l’énumération de « graves difficultés » et celle des réformes économiques.

Li Keqiang a certes déploré le « marasme de l’économie mondiale » et reconnu les épées de Damoclès suspendues au dessus du système financier chinois: une dette dépassant 270% du PIB, l’envol des créances douteuses des entreprises, l’essor d’une « finance de l’ombre » non-régulée.

Lire la suite sur www.la-croix.com…

La Chine prévoit 6,5% de croissance en 2017, en baisse de 0,2 point
Par
RFI
Publié le 05-03-2017
Modifié le 05-03-2017 à 07:11
Le Premier ministre chinois a prononcé son discours sur l’état de la nation ce dimanche 5 mars 2017 devant les quelque 3 000 députés de l’Assemblée nationale populaire, une chambre d’enregistrement sans réel pouvoir.

Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt
6,5 % de croissance pour 2017, c’est le chiffre à retenir du discours-fleuve de Li Keqiang, ce dimanche à Pékin.

Mais les maux qui freinent l’économie ne sont pas tous faits maison, a rappelé le Premier ministre, qui a pointé du doigt le protectionnisme.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

La Chine a abaissé à « environ 6,5% » son objectif de croissance économique pour 2017, selon un discours que doit prononcer dimanche le Premier ministre Li Keqiang, le régime communiste ouvrant la voie à un nouveau ralentissement de l’activité cette année.

Pékin s’était fixé pour 2016 un objectif compris « entre 6,5% et 7% »: la croissance de la deuxième économie mondiale était finalement tombée à 6,7%, son plus faible score depuis 26 ans.

Pour 2017, « on s’attend à ce que la croissance du PIB soit d’approximativement 6,5%, même si, en pratique, nous nous efforcerons de faire mieux », précise le discours de Li Keqiang, dont l’AFP a obtenu le texte avant qu’il ne soit prononcé.

Lire la suite sur www.courrierinternational.com…

PEKIN, 5 mars (Reuters) – La Chine prévoit une croissance
pour 2017 autour de 6,5%, a annoncé dimanche le Premier ministre
chinois Li Keqiang devant le Parlement, un objectif abaissé par
rapport à l’an dernier, où il était de 6,5% à 7%.

Li Keqiang s’exprimait à l’occasion de la réunion annuelle
du Congrès national du peuple, le Parlement.

La croissance de la deuxième économie mondiale devrait avoir
atteint 6,7% en 2016, un chiffre situé en plein dans la
fourchette de prévisions de Pékin mais signalant un plus bas de
26 ans, et les autorités ont reconnu que 2017 débutait dans un
contexte d’incertitude accrue.

Lire la suite sur fr.reuters.com…

La Chine s’opposera résolument à toute indépendance de Taïwan, a déclaré dimanche le Premier ministre chinois Li Keqiang à l’occasion de la réunion annuelle du Congrès national du peuple (Parlement), sur fond de tensions renouvelées entre Pékin et l’île.

La présidente taïwanaise a assuré qu’elle voulait la paix avec la Chine.

La Chine protégera la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale tout en sauvegardant la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan, a-t-il ajouté.

Lire la suite sur www.zonebourse.com…

La Chine s’oppose au protectionnisme sous ses différentes formes, selon le rapport d’activité du gouvernement présenté dimanche par le Premier ministre chinois Li Keqiang.

Malgré la croissance du sentiment anti-mondialisation et les tentatives d’inverser la tendance, la Chine s’oppose au protectionnisme sous ses différentes formes et fera des efforts pour réaliser une ouverture plus approfondie et d’un niveau plus élevé, indique le rapport présenté dimanche par le Premier ministre Li Keqiang à l’occasion de la session annuelle de l’Assemblée populaire national (APN, parlement chinois).

Les remarques de M. Li ont fait écho au discours du président chinois Xi Jinping prononcé lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, dans lequel M. Xi a comparé le protectionnisme au fait de « s’enfermer dans une pièce sombre ».

Lire la suite sur french.cri.cn…

Chine: baisse de l’objectif de croissance du PIB à «environ 6,5%» en 2017 [email protected] (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga)
La Chine a abaissé à «environ 6,5%» son objectif de croissance économique pour 2017 tout en maintenant l’inflation sous «environ 3%», selon un discours que doit prononcer dimanche le Premier ministre Li Keqiang, le régime communiste ouvrant donc la voie à un nouveau ralentissement de l’activité cette année.

Pékin s’était fixé pour 2016 un objectif de croissance compris «entre 6,5% et 7%».

Le PIB de la deuxième économie mondiale est finalement tombé l’an dernier à 6,7%, sa plus faible performance depuis 26 ans.

Lire la suite sur www.sudinfo.be…