En Arménie, Nikol Pachinian aux portes du pouvoir

Mais qui est cet homme à l’allure de baroudeur qui, en l’espace de quelques semaines, a ébranlé le système politique de l’Arménie, fait démissionner son premier ministre et incité des dizaines de milliers de personnes à investir les places, les rues, les jardins, pour réclamer « le pouvoir au peuple » ?

Qui est-il donc, ce journaliste de 42 ans devenu député, qui prétend mener une révolution « de velours » – comme celle de Tchécoslovaquie en 1989 – mais dont le pacifisme et l’autodiscipline dessinent quelque chose d’inédit dans le Caucase ?

Qui est ce rebelle qui ose braver le grand frère russe – qui ne l’avait pas vu venir –, les oligarques – qui le méprisaient tant – et ses confrères du Parlement arménien, englués dans un système postsoviétique, gangrenés par la corruption et la prévarication ?

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Dernières tractations politiques en Arménie: Pachinian compte ses soutiens

Par

RFI

Publié le 30-04-2018

Modifié le 30-04-2018 à 09:16

J-1 avant la session extraordinaire du Parlement en Arménie qui doit désigner le prochain Premier ministre par intérim.

avec notre envoyée spéciale à Erevan, Anastasia Becchio

Nikol Pachinian va passer la journée à rencontrer les divers groupes politiques, c’est ce qu’il a expliqué dimanche soir à ses partisans réunis sur la place de la République.

Dimanche, Nikol Pachininan a rencontré le président du groupe qui détient la majorité au Parlement, le parti républicain.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Le leader de l’opposition semble désormais très prêt d’accéder au poste de Premier ministre, dont l’élection par le parlement arménien a lieu mardi.

Seul candidat déclaré, il pourrait même être soutenu par le parti républicain, au pouvoir, dont le vice-président, Armen Achotian, admet : « Nous aussi, nous voyons le soutien de l’opinion publique, du peuple, à Nikol Pachinian.

Et la réalité est que ces vingt dernières années nous avons en permanence, nous avons eu des gouvernements sans soutien du peuple, sans que le peuple croie en eux.

Lire la suite sur www.planet.fr…