En Allemagne, Merkel élue chancelière pour un quatrième mandat difficile

Mme Merkel doit encore prêter serment à la mi-journée, avant un premier conseil des ministres de ce gouvernement rajeuni et quasiment paritaire vers 17H00 (16H00 GMT).

Mme Merkel devra diriger un pays bouleversé par l’essor historique de l’extrême droite, le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) étant depuis les législatives la première force d’opposition du pays avec 92 députés.

Le ministre désigné des Finances et poids lourd social-démocrate, Olaf Scholz a reconnu que ce gouvernement n’était pas le fruit d' »un mariage d’amour ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Le Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, l’a désignée mercredi par 364 voix contre 315.

Dans la salle, l’épouse de ce chimiste reconnu, Angela Merkel, est en train d’être élue chancelière d’Allemagne pour la quatrième fois.

Dans les travées du parlement, Angela Merkel salue et s’attarde avec les uns et les autres comme si de rien était.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

La chancelière allemande fait face à un environnement plus hostile que jamais.

Lire aussi :
 

Allemagne : après six mois de négociations, Angela Merkel réélue chancelière

Si de nouveaux visages, bienvenus, y font leur apparition, le quatrième gouvernement présidé par Angela Merkel ne diffère pas fondamentalement des grandes coalitions précédentes, formées par les conservateurs et les sociaux-démocrates en 2005 et en 2013.

Les vingt-cinq semaines nécessaires à Angela Merkel pour former un gouvernement – un record – tout comme la présence massive du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) au Bundestag montrent que le pays est moins stable qu’il n’y paraît.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…