En Algérie, la perspective d’un cinquième mandat de Bouteflika se précise

La perspective d’une candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la présidence de l’Algérie pour un cinquième mandat vient de franchir un nouveau pas.

Samedi 7 avril, le secrétaire général du FLN, ex-parti unique, dont M. Bouteflika est le président d’honneur, a appelé le chef de l’Etat à se représenter en 2019.

« Au nom de tous les militants du parti du FLN, au nombre de 700 000, et au nom de ses partisans et ses sympathisants, je m’engage en tant que secrétaire général à transmettre au président de la République les souhaits et le désir des militants de le voir poursuivre son œuvre », a déclaré Djamel Ould Abbès lors d’une réunion.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a effectué aujourd’hui une rare apparition publique pour inaugurer une mosquée et des extensions du métro d’Alger, selon des images diffusées par la télévision publique.

LIRE AUSSI : Abdelaziz Bouteflika, un président en pointillé

Bouteflika a ensuite inauguré une extension du métro d’Alger reliant La Grande Poste, au centre de la capitale, à l’emblématique Place des Martyrs, au coeur de la vieille ville.

Le président Bouteflika a été élu pour un 4e mandat en 2014, un an après un AVC qui l’avait conduit à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris où il avait séjourné plus de deux mois.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes, a appelé le président Bouteflika à se porter candidat pour un 5e mandat, lui qui interdisait, il y a quelques semaines, aux militants et cadres du parti d’évoquer cette question.

Il donnait, cependant, sous ses airs “du très informé”, l’impression de se chercher le meilleur parapluie devant ses adversaires internes qui ont commencé à dénoncer sa méthode de gestion et son autoritarisme.

Un facteur majeur à conjuguer avec la crise financière qui va handicaper davantage son action et, certainement, contredire les prévisions trop optimistes d’Ould Abbes, qui table sur un plan décennal jamais élaboré depuis l’ère du parti unique.

Lire la suite sur www.liberte-algerie.com…