Émotion à la Défense où les élèves rendent hommage à leur professeur assassiné

REPORTAGE – Ce jeudi 6 décembre, au pôle Léonard de Vinci, à la Défense, de nombreux élèves et enseignants se sont retrouvés pour rendre hommage au professeur poignardé la veille devant le campus par un ancien étudiant.

Hier, à l’heure du déjeuner, John Dowling, un professeur d’anglais âgé de 66 ans, a été sauvagement tué devant le campus par un ancien étudiant de l’école.

LIRE AUSSI -La Défense: un enseignant tué devant son établissement par un ancien élève

Au lendemain de la catastrophe, l’émotion est palpable aux abords de ce campus, qui accueille les écoles privées du groupe Léonard de Vinci (l’ELLV, l’ESILV et l’IIM), mais aussi, des étudiants de Nanterre, Dauphine et Skema.

Lire la suite sur etudiant.lefigaro.fr…

Un professeur d’anglais de l’université Léonard-de-Vinci, dans les Hauts-de-Seine, a été tué mercredi de plusieurs coups de couteau devant l’établissement, un crime dont est soupçonné un ancien élève, exclu en 2017.

John Dowling était un professeur d’anglais de 66 ans, d’origine irlandaise.

C’est un enseignant de langue qui avait vingt ans de maison et qui était apprécié de tous », a déclaré Pascal Brouaye, directeur général du pôle universitaire, situé dans le quartier de la Défense, lors d’un point presse improvisé sur place.

Lire la suite sur fr.news.yahoo.com…

Le suspect interpellé mercredi pour le meurtre d’un professeur à Courbevoie (Hauts-de-Seine) était « totalement obnubilé par son éviction » de l’université et en voulait aussi personnellement à sa victime, a indiqué la procureure de la République de Nanterre jeudi.

« Très  difficile à interroger », l’homme de 37 ans s’est montré, lors de ses premières auditions par les enquêteurs de la police judiciaire des Hauts-de-Seine, « totalement obnubilé par son éviction de la fac », a souligné Catherine Denis lors d’une conférence de presse.

Entré en France avec un visa étudiant en 2016, le suspect de nationalité pakistanaise avait effectué sa première année d’étude en école de management sans la valider complètement, ce qui avait entraîné son renvoi.

Lire la suite sur actu.orange.fr…

Le suspect, un ancien étudiant pakistanais du pôle universitaire privé Léonard-de-Vinci à Courbevoie, a livré sa version des faits aux enquêteurs.

Il en voulait à ce professeur d’anglais de 66 ans, de nationalité irlandaise, d’avoir « fait un dessin qu’il aurait diffusé en cours en 2016 » et qu’il avait considéré comme « insultant pour le Prophète ».

Depuis, selon la procureure, il ne cessait de revenir dans l’établissement pour contester cette décision, jusque-là « sans trouble à l’ordre public » toutefois, a-t-elle souligné.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Un professeur d’anglais de l’université privée de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, a été tué de plusieurs coups de couteau, mercredi 5 décembre, devant l’établissement.

Né en 1981 au Pakistan, le suspect est présenté comme un ancien élève de l’université Léonard-de-Vinci, également surnommée « fac Pasqua ».

Sébastien Tran, directeur de l’école de management du pôle universitaire, a confirmé que cet étudiant était « mécontent d’avoir été exclu ».

Lire la suite sur www.lemonde.fr…