Emmanuel Macron recadre sèchement une journaliste en Inde

Le président de la République n’a pas du tout apprécié une question d’une journaliste française qui l’interrogeait sur le caractère « privé » de son escapade avec son épouse à Agra, où se trouve le fameux Taj Mahal.

(…) Mais si la frustration de ceux qui n’étaient pas là les conduit à des questions de ce type, c’est en effet à se poser la question jusqu’au bout si ça ne devrait pas être totalement fermé aux médias », a poursuivi Emmanuel Macron, toujours aussi agacé.

Ce n’est pas vraiment du niveau d’un président

Pour sa visite du Taj Mahal, pour l’occasion vidée de ses touristes, Emmanuel Macron avait affrété deux avions à bord desquels avaient pris place des journalistes de l’Agence France-Presse, de France 2, de TF1 et de Paris Match.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

« Je tiens à vous remercier de l’intérêt de votre question après une visite de trois jours dans un pays comme l’Inde, qui manifeste toute la richesse que vous avez dû tirer de ce déplacement, tout l’intérêt que vous portez à ces questions stratégiques et à ce que je dis depuis le début de notre rendez-vous », a répondu le président français, sur un ton très sec.

Avant de répondre à la question posée: « Je voulais dire par là que je n’étais pas accompagné par des officiels. »

Entre autres, des conseillers, le cameraman et la photographe officiels de l’Élysée, l’ambassadeur de France, ainsi que des journalistes de TF1, Paris Match et de l’AFP…. La journaliste a ensuite défendu sa question, qu’elle inscrit dans l’analyse de la « mise en scène du pouvoir, la fabrication d’images pour la presse et de la communication politique », des sujets que l’émission de TMC « continuera » à traiter.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

« Je tiens à vous remercier de l’intérêt de votre question après une visite de trois jours dans un pays comme l’Inde », a-t-il lancé à la journaliste.

A plusieurs reprises, depuis son élection, le chef de l’Etat a vivement réagi aux questions de journalistes portant sur sa stratégie de communication.

Ce sont les Français qui m’intéressent », a-t-il ainsi répondu à un journaliste de « Complément d’enquête », le 4 septembre dernier, lors de la visite d’une école à Forbach (Moselle) pour la rentrée.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…